Polaroid propose donc depuis peu une imprimante à peine plus grosse qu’un iPhone, basée sur la technologie ZINK Zero Ink, qui n’utilise donc plus d’encre, au profit d’un procédé thermique… Une imprimante très simple d’utilisation donc, utilisant des petites feuilles autocollantes 7.6×5 cm, et permettant d’imprimer en une petite minute vos photos stockées au sein de vos téléphones portables (merci au Bluetooth), ou sur votre appareil photo via PictBridge.

Attention, vu la vague de billets sponsorisés par Polaroid sur divers blogs, on vous rappelle que ce test fait suite à un prêt Presse et qu’il n’a rien à voir avec la campagne mené par Polaroid sur les blogs.

Mais voilà, cette première expérience est franchement décevante, et la copie est à revoir sur bien des points. A commencer par la qualité d’impression, qui laisse franchement à désirer, même en imprimant une photo d’excellente facture. Pour tout vous dire, on reste pantois devant le résultat, vraiment en deçà de nos espérances : les couleurs ont tendance à tirer bien trop souvent vers le rouge, et quelques « traits blancs » viendront s’immiscer presque automatiquement ai sein de vos clichés.

Frustrant, d’autant plus que cette PoGo est loin d’être un modèle de rapidité, puisque le temps d’impression dépasse bien souvent la minute. De la même façon, le format réduit des stickers confère au tout un esprit très « gadget », qui ne revêtira que très rarement une véritable utilité une fois la phase de découverte passée. Inutile de dire que pour 129€, ce type de carence fait assez mal… Et pour enfoncer le dernier clou sur le cercueil, sachez qu’il faut compter 9.99€ pour une recharge de 30 feuilles. On attendra donc le Xiao TIP-521 de Tomy, un appareil photo numérique équipé d’une petite imprimante utilisant elle aussi la technologie Zink, et bien plus prometteuse. Vous savez désormais à quoi vous en tenir.

Points forts

  • Un concept innovant
  • Points faibles

  • Un format bâtard
  • Qualité d’impression à revoir
  • Un peu trop chère…