La phrase a été lancée par Eric Schmidt, le CEO de Google, histoire de faire taire les rumeurs qui laissaient entendre que la compagnie pourrait éventuellement être intéressé par un rachat de Twitter. Voilà qui a le mérite d’être clair. Pour l’instant, tout du moins…

eric-schmidt

via techdigest