Et oui, dans le pays de la haute technologie, les habitants lobotomisés par Yahoo! corp. ne savent pas que l’on peut accéder à un site via son URL, genre : www.journaldugeek.com

Ce n’est pas vraiment leur faute, Yahoo! Japon a bien joué son coup en virant des navigateurs Internet le champ pour taper l’URL. En effet si vous prenez Internet Explorer version Yahoo! (qui équipe par défaut quasiment 80% des ordinateurs vendu en grands magasins -mais ça tend à disparaitre-, ou qui s’installe quand on utilise le kit de connexion à Yahoo! BB -et oui, ils sont aussi provider Internet-), ils n’y a pas la barre URL (sic !) et vous n’avez comme seul champ de saisie celui de la page de recherche de Yahoo! qui bien évidement est la homepage du navigateur ! Donc rien d’étonnant d’avoir le classement de recherche que l’on trouve dans les tableaux qui accompagnent cet article. A cela on rajoute aussi le fait que presque tous les mobiles nippon sont équipés du navigateur Made by Yahoo!

Mais ça ne s’arrête pas là ! Le plus fort c’est que pour qu’une entreprise apparaisse dans les premiers résultats la concernant… genre si quelqu’un cherche « sony », et bien Sony devra payer (cher) sa place ! C’est le racket des temps modernes.

Du coup quand on parle d’un site Internet sur une publicité, l’URL est en tout petit et on montre en gros les mots qu’il faut taper dans le moteur de recherche pour y accéder !

On ne s’étonne donc plus que Yahoo! est le premier moteur de recherche du Japon, et on rit ou pleure de voir que le 4ème mot le plus recherché est Google ! A quand une loi anti-trust au pays des moutons nippons ?

yahoo-rank

via asiajin