L’annonce de l’iPad n’a pas vraiment réjouit Adobe, qui se plaint une nouvelle fois du choix d’Apple, qui n’a pas jugé bon d’« ouvrir » son périphérique, ni de tirer parti de Flash :

« Il semble qu’Apple continue d’imposer des restrictions sur ses périphériques, qui brident en même temps les éditeurs de contenu et les utilisateurs. A contrario d’autres lecteurs d’ebooks, les consommateurs ne seront pas en mesure d’accéder au contenu des fichiers ePub (format des eBooks vendus au sein d’Books) sur d’autres e-readers, à cause des DRM d’Apple. Et sans le support de Flash, les utilisateurs d’iPad ne pourront pas profiter de l’intégralité des contenus du web, soit environ 70% des jeux et 75% des vidéos disponibles. »

Impossible de ne pas accrocher au point de vue d’Adobe sur le coup.

ipad flash

via techdigest