intro

1987 : Dans mon enfance, le héros sortait toujours son ordinateur de poignet pour récupérer « une image satellite ». Je me disais : mince, vivement le futur
2007 : Dans la rue, je joue avec la vue satellite de Google Map sur mon smartphone. Je me dis : mince, enfin le futur.

L’anecdote peut paraître triviale, mais lorsque l’on est un geek, l’influence de la science fiction et de ses folles inventions est énorme pour nous. Combien de technologies avons-nous rêvé de voir un jour tomber dans nos mains, chambouler notre vie de tous les jours ? Et combien se sont réalisées ? Peu, trop peu.
Mais nous allons le voir, toutes les idées de la SF ne feraient pas de bonnes idées dans la vraie vie… Démonstrations et cas d’études dans la suite. Téléportation !

…………………………

Avant de vous parler science-fiction, une petite note : à la rédaction, nous avons été ravi par votre accueil de la première chronique. Cela montre que le JDG doit continuer à s’affirmer comme LA source de news geek en France, tout en enrichissant son contenu. Apparemment, vous êtes prêts ^.^

Sur les chroniques maintenant. Le but de ces dernières est bien d’explorer et d’offrir un éclairage subjectif mais argumenté sur l’industrie et la culture geek. Car nous avons envie que ces chroniques n’obéissent à aucun autre impératif précis.
Si la semaine dernière, nous avons reflechi sur l’actu, cette chronique est différente et partira sur un sujet plus ludique, mais qui parle à tout le monde : les inventions qui nous font rêver dans les oeuvres de Science-Fiction seraient-elles vraiment exploitables, ou possibles dans la vraie vie ? Armure de combat, voyage dans le temps, sexe virtuel…

Une question pas si fantaisiste, lorsque l’on sait à quel point SF et Hi-Tech empruntent l’une à l’autre. Alors téléportons nous deux lignes plus bas, histoire d’étudier quelques cas d’école…

Note de l’auteur : les références et reflexions abordées dans cette seconde chronique ne font en général qu’introduire le sujet. Je vous invite à lire dans les commentaires les éclairages de certains lecteurs et ensuite, Google est votre ami !

…………………………

STAR WARS : LE SABRE LASER
1-sabre-laser
Pourquoi ça nous fait rêver ?
Le symbole de la plus grande saga SF de l’histoire, le symbole de toute une culture peut-être. Le sabre laser a toujours fait fantasmer car à l’image de Star Wars, il mixait parfaitement des valeurs chevaleresques à l’ancienne, dans un look et style (et un son) du futur. Bon, et plus simplement, c’est trop la classe de le voir sortir de nulle part et de se dire que le laser peut absolument tout trancher sans résistance. A part un autre sabre laser.

Pourquoi ça ne le fait pas en vrai ?
Pour la simple raison que dans la vraie vie, un tel sabre est impossible : le laser étant en gros une lumière ultra concentrée et amplifiée, elle ne peut s’arrêter au bout d’un mètre et part en ligne droite sur des centaines de mètres. Et du coup, quand vous sortiriez votre sabre pour frimer en soirée, vous auriez déjà tranché la table, un convive en face et le mur du fond. « L’air d’un gros naze, tu aurais » dixit maître Yoda.

Qui bosse dessus ?
Pourtant, la technologie du laser existe depuis des lustres, utilisé pour découper des métaux comme pour lire des CD, en éclairage LED, le laser semble entré dans nos vies. Oui, mais le laser comme un sabre, c’est pas possible ? Déjà, il faudrait un miroir au bout pour limiter la longueur du rayon. Puis ensuite, deux valises de batteries pour alimenter la puissance d’un tel laser… mais dans l’idée, le sabre de Travis de No More Heroes est plus crédible. Et on pourrait également dévier le débat sur le sabre plasma, auxquels les sabres de Star Wars se rapprochent finalement plus…

…………………………

AVATAR : LES ECRANS TRANSPARENTS
2-avatar
Pourquoi ça nous fait rêver ?
Dans le navet chef d’oeuvre de James Cameron, tout le monde a adoré les écrans d’ordinateurs, incurvés et semi-transparents. Un gimmick de la SF que l’on retrouve dans la plupart des space operas. C’est évidemment super esthétique et la grande dalle matte classique laisse place à l’information pure. Sans oublier que d’un point de vue cinématographique, cela permet de ne pas boucher le champ et les acteurs dans un plan.

Pourquoi ça ne le fait pas en vrai ?
Essayez maintenant de vous dire que vous bossez avec cet écran. De la lumière en face ? Hop on ne voit plus rien. Un collègue qui passe ? Vous êtes déconcentré. Une collègue qui passe ? Vous êtes vraiment déconcentré. La lisibilité des infos à l’écran, le contraste au noir ? Limités, dépendants du fond ambiant. Et surtout, COMMENT ALLEZ-VOUS MATTER UNE VIDEO COQUINE TRANQUILLE ? Eh beh ouais, à vous le grand drap noir derrière votre super écran transparent. Qui semble bien vain, tout d’un coup.

Qui bosse dessus ?
Récemment, nous avons vu différents constructeurs s’aventurer sur le terrain des ecrans transparents. Avec une réussite toute relative. Sony Ericsson et son joli Pureness, qui, après 2 minutes d’utilisations nous a donné mal à la tête tellement on fronçait les sourcils juste pour voir ses contacts, et je vous épargne le navigateur web.
Samsung a également montré un proto lors du CES. Cela rend mieux que le X2, mais on demande toujours qui va bien pouvoir utiliser ce truc. Peut-être les exhibos du excel ?

…………………………

GHOST IN THE SHELL : LE SEXE VIRTUEL IMMERSIF
4-gits
Pourquoi ça nous fait rêver ?
Dans le manga culte de Masamune Shirow, l’héroïne Motoko Kusanagi se détend entre deux missions musclées avec quelques mises en scènes virtuelles d’orgies sexuelles. Je vous épargne un lien vers ledit passage, censuré de certaines éditions à l’époque, vous êtes des grands avec Google. Il n’empêche, ce passage montrait une vision totale du sexe virtuel : immersion des cinq sens, photo-réalisme de la simulation…
En regardant déjà la prépondérance du sexe dans notre vie de geek (faîtes pas les innocents), une telle invention ne peut que nous titiller. Intellectuellement, bien sûr.

Pourquoi ça ne le fait pas en vrai ?
Les tentatives de sexe de plus en plus immersives impliquent nécessairement une sacrée logistique, et deviennent ainsi de plus en plus compliquées à mettre en place : Mince quoi, pour juste se faire plaisir et il faudra enfiler un casque intégral, une combinaison, brancher des électrodes et éteindre toutes les lumières ? C’est sûr, vous vous ferez chopper tôt ou tard en flag’ par votre mère / coloc’ / chérie. Et pas que la main dans le sac.

Qui bosse dessus ?
Tout le monde :) Le marché est évidemment énorme et les japonais, jamais les derniers en la matière, peuvent acheter depuis des lustres des jeux classés X livrés avec des organes génitaux à brancher en USB, rien que ça. Certains performers de scènes fétichistes travaillent également beaucoup sur l’alliage de combinaisons de déprivation sensorielle et d’oeuvres multimédia. Mouais, et si on faisait ça à l’ancienne, genre entre humains ?

…………………………

MINORITY REPORT : LES MURS TACTILES
3-minoryreport
Pourquoi ça nous fait rêver ?
On est tous restés bouche bée la première fois. Avec l’aide de ses amis pré-cog’, Tom Cruise menait l’enquête (en avance) sur un immense tableau visuel et tactile (si on a les jolis gants lumineux qui vont bien), bougeant ses preuves, ses sources et vidéos, rassemblant les indices… Une prouesse techno-narrative de Spielberg, qui arrivait à nous montrer en temps réel de manière compréhensive ce qu’il se passait alors dans la tête de son enquêteur.

Pourquoi ça ne le fait pas en vrai ?
Faisons une expérience ensemble, quittez la lecture de cet article, levez-vous et mettez-vous face à un mur. Imaginez que ce dernier est rempli de données et images, et que vous voulez tout déplacer, agrandir, virer, rassembler. Bref, gesticulez les bras devant votre mur, ne serait-ce que 5 minutes. Que ceux qui n’ont ni auréoles sous les bras, ni contractions aux épaules, ni front en sueur me contacte, mon pote Spielberg est très intéressé pour vous offrir un rôle. Plus sérieusement et en un mot : c’est crevant pour les bras, c’est fatigant pour les yeux et le cou, même si t’es Tom Cruise.

Qui bosse dessus ?
Les noms qui reviennent le plus souvent sont évidemment ceux d’Apple (App-quoi ?) et de Microsoft. Le premier a bien sûr relancé l’ergonomie tactile et le second s’apprête à ouvrir la boîte de Pandore avec son projet Natal. Son environnement comme terrain de jeu, son corps comme contrôleur, ça fait fantasmer les 5 premières minutes. Les 5 suivantes, on se dit que la frontiière entre révolution et gadget rigolo mais suant est très mince. Plus de réponses lors de l’E3, où nous serons, bras tendus !

…………………………

IRON MAN : L’EXOSQUELETTE
5-ironman
Pourquoi ça nous fait rêver ?
Satané Tony Stark. Il a les voitures, il a les femmes et il a le bouc/moustache le mieux taillé de l’univers. Et une armure de folie, aussi. Fantasme récurrent de la SF, cette invention exauce deux de nos voeux inconscients : la surpuissance physique et la mariage du corps et de la machine sans intrusion (contrairement à la cybernétique). Et merde alors, paye ton look de flamboyance totale.

Pourquoi ça ne le fait pas en vrai ?
On a tous envie de booster sa course ou la force de ses bras, de jouer en vrai à Metroïd… Mais dans l’immédiat, les exo-squelettes sont surtout des gros bouts de métal qui rendraient chacun de vos mouvements bien lourdingues et ridicules, vous faisant plus passer pour un paraplégique surpuissant qu’autre chose aux retrait des achats d’Ikea. Comme l’oreillette Bluetooth dans les années 90 ou le Segway dans les années 2000, l’exosquelette serait un peu l’accessoire utile mais ridicule des années futures.

Qui bosse dessus ?
Pour le moment, les débouchés réels des exosquelettes sont surtout tournés vers le médical et l’utilitaire. Evidemment, les militaires préparent sûrement des super soldats mais on ne le saura qu’à la fin, pff. Pour nous, geeks normaux, il n’existe pour le moment que des protoypes foires de salon…

…………………………

DRAGON BALL / POKEMON : LES CAPSULES DE STOCKAGE
6-dragonball
Pourquoi ça nous fait rêver ?
« Hey Sangoku, on part sauver le monde ouais ? Alors attends, que je prenne dans mon sac une moto, une caravane et un sabre, au cas où on se ferait attaquer par le craquant Yamcha. » Ah bah forcément, quand on s’appelle Bulma et qu’on est la fille du créateur de Capsule Corp., la vie est plutôt facile. Il n’empêche, qu’est-ce qu’on a pu rêver d’avoir notre vie (à l’époque, un cartable, un tiroir de légo, son doudou, ses parents et ses 3 meilleurs potes à la compote) dans le creux d’une main. On se trimballe partout et pouf pouf, on déballe tout dans un nuage de fumée, et inversement. La vie en .zip serait tellement plus pratique.

Pourquoi ça ne le fait pas en vrai ?
Ce que Dragon Ball – ou Pokemon – ne disent pas, ce sont les risques d’utilisation de ces capsules. Imaginez que nous en ayons tous. On arrive en voiture, hop, plus besoin de se garer puisqu’on a compacté Titine dans son propre trousseau de clefs. On prend le metro pour terminer le trajet et là, bim, accident, la capsule s’ouvre et c’est le drame dans le wagon. Et vous pensez aux voleurs qui choperaient carrément votre pavillon ? Et les kidnappeurs ? Et la Tour Eiffel, que tout le monde pourrait piquer ? Et son année entière de dechets, que l’on pourrait jeter discretos à l’accueil des impôts ? Nan, je vous le dis, la capsule, c’est le début du chaos.

Qui bosse dessus ?
Pour le moment, pas grand monde. Compacter un objet et lui redonner sa forme originel, cela reste du domaine du fantasme. A moins que l’on puisse considérer les tentes 2 secondes Decathlon comme des grandes capsules toutes plates, une fois repliées. N’allez pas faire une convention Cosplay avec, non plus.

…………………………

MATRIX : L’APPRENTISSAGE RAPIDE
8-matrix
Pourquoi ça nous fait rêver ?
Parce qu’on a tous été en cours, des années. Qui n’a pas eu envie, au prix d’une petite douleur de nuque de dire « Je viens d’apprendre le Japonais. La physique quantique. Le Krav Maga. Ces enfoirés de verbes irréguliers. Maintenant, donnez-moi mon bac et mon doctorat, que je parte en vacances pour les 8 prochaines années ».

Pourquoi ça ne le fait pas en vrai ?
Alors là, je n’ai aucune objections. Rendez-nous notre jeunesse, bordel !

Qui bosse dessus ?
Des techniques d’hypnose permettent aujourd’hui de rendre l’esprit beaucoup plus apte à recevoir et exploiter du savoir. Il existe aussi des surdoués, mais bon ce n’est ni vous ni moi, sinon on serait déjà en train de créer la Matrice pour y enfermer tous les trolls du JDG.

…………………………

STAR TREK : LA TELEPORTATION
8-startrek
Pourquoi ça nous fait rêver ?
A chaque fois que le Captain Kirk sortait son « Scotty, beam me up », on tremblait un peu. Tôt ou tard, la téléportation, souvent exécutée au tout dernier moment, allait foirer. Comme quand on regarde un français au patinage artistique : tôt ou tard, il va se vautrer. Mais non. Dans Star Trek, ça marchait à merveille et ça permettait d’explorer une planète inconnue et de repartir fissa à bord de l’Enterprise, tout ça en un seul épisode. Aller partout, immédiatement, le rêve.

Pourquoi ça ne le fait pas en vrai ?
Dans un monde où tout le monde pourrait se téléporter au prix d’un sms, il y aurait forcément des carambolages. Se téléporter à la Gare du Nord, c’est risquer de réapparaître au même endroit qu’un autre passager, avec un sale mélange d’atomes à l’arrivée. Imaginez avec des millions d’utilisateurs possibles, sans oublier le risque d’accident est énorme, genre panne de courant pendant que vous disparaissez. Et puis regardez « La Mouche » ou « Charlie et la Chocolaterie » : la téléportation, c’est le bordel garanti.

Qui bosse dessus ?
Plusieurs instituts de recherche dont la NASA, voudraient transférer d’un point A à un point B des structures d’atomes comme des objets. Mais pour scanner et ordonner correctement la structure moléculaire d’une simple chips, il faudrait déjà une armée d’ordinateurs. Oui, même des Macs ! (/troll)
Update : pour en savoir plus sur le sujet, cherchez les commentaires de Xavier, nkzzxdm, rhcp6 et Erard !

…………………………

LOST : L’IMMORTALITE
9-lost
/!\ATTENTION SPOILER? SURLIGNEZ LE TEXTE POUR LE LIRE/!\
Pourquoi ça nous fait rêver ?
Autant le volcan islandais Eyjafjöll a bloqué des milliers de vacanciers quelques jours, autant je me demande ce qui a bien pu bloquer Jacob et son rival des centaines d’année sur leur petite île pleine de mystère. Il n’empêche, les cocos trompent l’ennui en se livrant à un petit jeu de guerre, avec des vrais humains en guise de pions, un vrai luxe quand on a toute la vie devant soi. Le concept d’immortalité dépasse lui largement la sphère de la SF et touche au fantasme universel : avoir le temps de tout faire, ne pas craindre mort et vieillesse. Oui, c’est vaniteux, mais on est bien des hommes, non ?

Pourquoi ça ne le fait pas en vrai ?
La plupart des oeuvres ayant traité de l’immortalité ont également vite mis en lumière les problèmes inhérents à ce Graal : si personne ne meurt, comment va-ton stocker les nouveaux venus ? De l’ennui naît la folie ? Et le marché des pompes funèbres alors, va y avoir des chômeurs de l’éternel… Bref, l’immortalité en on rêve tous, mais au final, c’est comme un petit chien : on kiffe au début, on se galère à vivre avec ensuite. Et un chien, ça dure pas plus de 20 ans.

Qui bosse dessus ?
Plein de le monde. Le marché serait évidemment gigantesque et combien de milliardaires malades seraient prêts à tout payer pour échapper à la mort ? On a trouvé comment vivre plus longtemps, on a identifié le gêne du vieillissement, mais pour l’instant, aucun « miracle ». A moins que, en cherchant un peu sous l’eau

…………………………

RETOUR VERS LE FUTUR : LE VOYAGE DANS LE TEMPS
10-retourfutur
Pourquoi ça nous fait rêver ?
Si comme Marty Mc Fly vous vous dites souvent « ah, si je pouvais refaire les choses en mieux », le voyage temporel est fait pour vous. Bon, vous changerez, selon la théorie du battement d’aile, le monde entier, mais votre adolexcence aura été vachement moins placée sous le signe de la lose et ça, Tonnerre de Zeus, ça pardonne tout.

Pourquoi ça ne le fait pas en vrai ?
Les entorses de cerveau dûes au paradoxes et boucles temporelles faite en regardant Retour Vers le Futur et Lost ne vous ont pas suffit ?

Qui bosse dessus ?
Apple, avec Time Machine. Rho ça va, vous aviez aussi cette vanne en tête, j’en suis sûr.

…………………………

conclusion-at-at

Oh que la vie de nos héros de SF ne serait pas si simple dans la notre. C’est quand même regrettable, tant on voit les révolutions comme les limites, voires les dangers de voir nos fantasmes devenir réalité.
Il n’empêche, les geeks qui créent la SF font rêver les geeks qui consomment de la hi-tech et l’on voit de plus en plus de ponts technologiques ou moraux se créer. Alors demain, tous cyborgs ? Evidemment, tant qu’on aura du net…
…………………………

“Les chroniques du Week End sont des réflexions de Lâm Hua sur la culture et l’industrie geek. Elles engagent les opinions de leur auteur et pas necessairement celles de l’ensemble de la rédaction du JDG.”

BONUS : LES TRUC QU’ON AIMERAIT BIEN VOIR EN VRAI

Greg : Clairement, les matraque à vomir de Minority Report ! J’aurai bien aimé voir ca dans la réalité, un must lors de manifs et même des soirées :D

Anh : Très honnêtement, je me suis toujours demandé comment marchaient les coquillages dans Demolition Man … Sinon, la téléportation quoi ! Mon rêve !

Et vous ? : Nous ajouterons ce week end vos rêves de SF devenant réalité. Go !

cyrius84 : les routes magnétiques de iRobot et Minority Report, plus sûres et automatiques

matt6392, xandersx : La porte des Etoiles, aka Stargate

Zuin, dito, WhyFai, snowamanxxi, hubloutre, Gium : L’Hoverboard de Retour vers le Futur

Clad973 et darth : les voitures volantes

kakaji, KieW : le téléportation style Jumper

adrien7742 : l’invisibilité

Moons : un contrôleur des sens, comme dans Caprica

Daniel : le tournevis sonique utilisé par le Docteur Who et les plasmides de Bioshock

NRT, sbeul : le projecteur Holographique d’Iron Man

Nakata : L’immortalité à la Highlander

Tarlak : Les motos de Tron et leur virages à angles droit (nda : paye tes cassages de nuque à chaque tournant

jalkar, math6837 : L’efface mémoire de Men in BLack

k.conrath : la régénération cellulaire (l’Habitant de l’Infini ?)

tx : les haricots magiques dans Dragon Ball

Litchi : le laser immobilisant de Frozone, dans les Indestructibles

Clem : le créateur de portails de Portal (nda, je plussoie, pour gruger dans la queue la poste o//)

Ced’ : Tout les trucs de X-OR !

ValLeNain : Le Phrozium d’Equilibrium

Nikles : les griffes de Wolverine

Marz : un Valkyrie de Macross (Robotech)

la moitié des lecteurs : des voitures volantes, allez quoi !