Depuis la tuerie (7 morts et 10 blessés) qu’avait fait un Otaku (Tomohiro Kato) en plein quartier d’Akihabara à Tokyo le 8 Juin 2008, l’avenue n’était plus bloquée à la circulation le week-end, et donc, n’était plus réservée aux piétons. La police s’était parallèlement lancée à la chasse aux gens bizarres, ce qui n’était pas gagné vu la concentration qu’il y avait. Avec le temps, ce qui devait arriver arriva puisqu’on assista à la disparition en grande partie du phénomène des performances lives et autres bizarreries (Otaku/Cosplay) en tout genre qui s’y tenaient.

Mais dans une politique gouvernementale visant le « Japan Cool » et pour attirer à nouveau les touristes, il fallait agir et inverser la tendance. En effet, le quartier, qui est en pleine mutation avec l’arrivée de grands magasins de vêtements au détriment des petites boutiques d’électronique, perd peu à peu de son attrait, et en devient même un attrape-touriste pour ceux qui se limiteraient à l’avenue principale.

Du coup, après mûre réflexion, l’installation d’une trentaine de caméras de surveillance et la création de patrouilles de surveillance civile, la ville de Tokyo a décidé d’offrir de nouveau l’avenue aux piétons le dimanche et les jours fériés, et ce, à partir de juillet. Oui, histoire de faire revenir quand même tous ses gens bizarres qui faisaient justement l’âme du quartier. Tokyo espère ainsi redonner à Akihabara sa réputation d’antan pour les jeux vidéo, mangas, anime et autres geekeries.

akihabara

via akibamap