Oui, les nano-ingénieurs de l’université de Californie et de l’école d’ingénieur de San Diego Jacobs ont pour but de faire des vêtements « intelligents » embarquant des capteurs chimiques. La finalité peut paraitre floue, mais c’est quand même le centre de recherche de l’US Navy qui finance.

Donc le prototype (un slip) embarque un capteur chimique à base d’électrodes imprimées sur l’élastique, et c’est là tout le défi que d’imprimer des capteurs sur n’importe quelle matière souple et déformable.

Pour en savoir plus, vous avez le site officiel ICI !

universitee-san-diego-underwearsensors

via engadget