Tous les deux ans, Cologne incarne la Photo mondiale en accueillant la Photokina. Constructeurs, médias et fans s’y rendent pour flairer les tendances de fin d’année comme les grands virages à venir pour cette industrie qui a littéralement explosé avec l’avènement du numérique.

cwe-photo00

Soyons cependant clairs. La Photo de l’ère numérique s’est désormais stabilisée, après des années de bonds technologiques. Et cette stabilisation ne colle pas avec le monde hi-tech tel que nous le connaissons, en perpétuel mouvement et progrès. Ceci explique sans doute les deux dernières évolutions majeures en date : ma vidéo et les EVIL, sur lesquels je reviendrais par la suite.

Même si je n’ai pu me rendre à la Photokina cette année, de nombreuses présentation pré-évènement m’ont permis de dégager les tendances Photo des prochains mois. Bien que vous soyez pour la plupart déjà équipés ou très bien équipés, nous entrons dans une période de renouvellement d’équipement, et ces indicateurs ne seront pas inutiles :

…………………………

//LE REGNE DE LA VIDEO
Nous l’attendions depuis des années et il aura fallu des technologies telles que les capteurs CMOS (chauffant moins) et un couple processeur/buffer assez costaud pour que les reflex puissent enfin filmer, avec la révolution que cela à amené : un rendu proche du cinéma, très pro et pour une fraction du prix d’une caméra 35mm traditionnelle.

cwe-photo04
Le GH2 et son impressionnant AF en mode vidéo… Vivement que cela se généralise !

Le web regorge désormais de court métrages ou même de vidéos de vacances avec du bokeh à revendre. Cependant, les premiers reflex (re)connus pour leur fonction vidéo avaient également leurs limites, nombreuses : AF très lent, limite de temps d’enregistrement, format destructeur, ergonomie non adaptée… Les choses sont en train de changer, surtout côté AF.
Pour le moment, Nikon (D3100, D7000), Sony (A33, A55) et Panasonic (GH2, que nous considérerons ici comme un concurrent des reflex) ont montré de réels progrès en terme de mise au point. Pas de quoi concurrencer les camescopes, mais on s’en approche. Restera au final la possibilité de filmer en RAW (comme sur les systèmes RED) et nous connaîtront alors la prochaine grande révolution de l’image : les vrais hybrides photo / vidéo.

…………………………

//HYBRIDATIONS ET METISSAGES
En attendant, le terme « hybride » désigne plutôt ces derniers temps les fameux EVIL, aka « Electronic Viewfinder Interchangeable Lens ». Micro 4/3 d’Olympus et Panasonic, NEX côté Sony, NX Samsung, Ricoh GXR, ces derniers commmencent enfin à rencontrer leur public malgré une communication brouillonne.
Car il faut d’abord comprendre la promesse : la qualité et la versatilité des reflex (grand capteurs, plein d’objectifs interchangeables) dans la taille réduite d’un (gros) compact. On pense logiquement à la philosophie Leica avec ses M, ou le génial système G de Contax, à l’époque.

cwe-photo07

Ensuite, il faut comprendre la stratégie derrière : la plupart des acteurs qui ont lancé ce segment intermédiaire sont des refoulés du marché du reflex. Panasonic a définitivement abandonné sans jamais avoir réellement tenté, Olympus annonce un reflex cette année pour la forme et Sony, après avoir été très ambitieux, plafonne à la 3e position, loin derrière Canon et Nikon qui règnent sans partage sur ce marché à hauts profits. Si l’on ne peut attaquer un marché en frontal, il faut alors créer un marché qui va le vampiriser, celui des EVIL dans notre cas.
Mais il faut surtout le faire comprendre aux consommateurs. Pour le moment, tout le monde s’est embrouillé les pinceaux, en voulant toucher le grand public, mais en éduisant surtout quelques pros et experts en quête de boitier secondaire à leur reflex.

cwe-photo06
Le futur a77 de Sony. Prometteur, risqué.

Et la chose ne va pas se simplifier puisque Sony lance une nouvelle race d’appareils à objectif interchangeable et miroir immobile mais semi-transparent ! Cette technique dite « Pellix », déjà connue du temps de l’argentique, présente de nombreux avantages : un miroir immobile allège l’appareil, le rend plus simple à fabriquer, retire la sequence de « noir » dans le viseur à la prise de vue, accélère la rafale mais garde l’AF à détection de phase si performant des reflex. Mais au passage, il perd le viseur optique, si recherché également ! La marque annonce que ce système hybride parmi les hybrides sera son avenir, avec le très attendu successeur du a700 et un Full Frame dans les tuyaux. Mais si j’aime beaucoup cette aproche, j’ai le sentiment que beaucoup resteront sur le côté de la route, juste perdus dans ces multitudes de sous-segments d’appareils photo.

…………………………

//PETITS ET ENFIN COSTAUDS
S’il existe pourtant une niche de la photo qui me réjouit, c’est celle des petits compacts « experts ». Ils rentrent (presque) dans la poche, embarquent un bon objectif, prennent des photos en Raw, possèdent des photosites de bonne taille et sont entièrement débrayables.

cwe-photo03
Prototype du futur compact haut de gamme Olympus, présenté à la Photokina.

Cette année, Canon l’a joué conservateur, avec de légères évolutions de ses S90 et G11. On ajoute de la vidéo 720p, un capteur un poil plus lumineux, quelques retouches ergonomiques et pouf pouf, voici les S95 et G12 ! Ma préférence va clairement au S95 ridiculement petit, limite appareil bijou, avec pourtant les entrailles de son grand frère le G12. Ce dernier, superbe, me paraît moins alléchant avec l’avènement des EVIL, dont il partage taille et prix, mais pas la qualité d’image. Il est de plus clairement concurrencé par le P7000 de Nikon qui lui ressemble de manière plus que troublante !
Panasonic l’a aussi joué conservateur en améliorant son cultissime LX3. Le LX5 offre un meilleur zoom, une griffe compatible avec le viseur du GF1 et quelques attentions, mais on est un poil déçu, du coup.

cwe-photo02
Fuji x100 : beau et performant et je te veux et argh

La suprise viendra finalement de Fuji, qui arrive de nulle part à la veille de la Kina et annonce un x100 qui a renversé tout le monde : capteur du Leica X1, vidéo HD, objectif fixe de reportage 35mm f/2, système de visée hybride et une gueule retro absolument irresistible ! Sortie en 2011. Année qui sera probablement celle du futur compact haut de gamme de chez Olympus, dont un prototype à été présenté à la Kina.
Autant dire que les amoureux de photo de rue et de moments volés auront l’embarras du choix pour s’équipper cette année… Mes coups de coeur ? Le S95 et le x100.

…………………………

//COMMENT ON DIT CHEEEEESE, EN NA’VI ?
Ha haa ! Vous pensiez vraiment y échapper ? Que nenni. La 3D arrive également dans vos appareils photos et ce, par divers moyens. Fuji nous lance son W3, un compact doté de deux objectifs et d’un écran assez similiaire à celui de la Nintendo 3Ds. Mouais, je prends avec des pincettes, vu les résultats catastrophiques du W1…
Sony, via son fameux mode panorama automatique, permet de dévier cette fonction pour créer des simili effets 3D avec ses derniers appareils. On a testé, cela marche plutôt pas mal, mais… Uniquement sur des télés Bravia 3D, ben voyons.

cwe-photo09

Panasonic enfin a présenté un objectif à double lentille, qui créera deux images sur la moitié du capteur de l’appareil. On attend de voir les résultats mais clairement, la photo 3D reste encore confinée dans un statut de gadget ou de plus produit et vraiment, demander à ses potes de porter des lunettes pour voir des photos… Je n’en rajouterai pas sur ce point !

…………………………

//LE MOYEN FORMAT AU PRIX « MINI »
Oui, vous allez rire, mais je suis sérieux : 9990 € pour un appareil photo, c’est donné. Bon, évidemment que c’est la peau des fesses sur 3 générations, mais comprenez bien que le segment des Moyen Format, ces appareils prestigieux offrant des images superbes et pures (absence de filtre passe-bas, notamment) ont longtemps tourné autour des 20, 30, 50000 euros.
Pour les professionnels (souvent de la publicité), l’investissement de 10000€ reste tout à fait dans leur cordes et les offres de Pentax (avec le 645d qui semble cartonner au Japon), Mamiya/Phase One et très récemment, Hasselblad avec son H4D31 font mouche.

cwe-photo01
« 10 barres. Pas assez cher, mon fils. »

Car les reflex comme le D3x et le futur 1Ds IV séduisent toujours plus de petits studios qui se passeront bien de la « touche » des grands capteurs contre quelques milliers d’euros et le secteur du Moyen Format est clairement menacé. Bien que plus obscur, le marché pro est donc lui aussi touché par une concurrence des prix exacerbée. Allez les mecs, on veut un Moyen Format à moins de 5000 euros ! Le nouveau Leaf Aptus 80MP, par exemple ? Pour allez, dans 5 ans ?

…………………………

//UN ART EN MOUVEMENT
Etrange sensation. Ayant débuté sur de l’argentique, j’ai toujours vu la photo comme un secteur du Hi-Tech assez immobile. Un bon objectif n’était renouvellé que tous les 15 ans, un reflex pro tenait facile 5 ans, parfois 10. Et la culture numérique est arrivée : avec ses bonds technologiques, ses calendriers marketing aggressifs, son taux de renouvellement annuel. Et cela dure depuis 10 saisons.
A l’éternelle question : « bon et si j’achète cette année, je serais OK pour les prochaines ? » Je réponds oui et non. Dans l’absolu, un EOS20D d’il y a 5 ans continue de produire de très belles images. Mais on veut le mode movie, l’écran haute définition, les hauts ISO etc. La photo numérique évolue à très grande vitesse et il devient compliqué de trouver les appareils qui ne seront pas ringardisés 12 mois plus tard par un successeur « tellement mieux ». Les 5D et 5D Mark II, le LX3, le D3 font partie de ces quelques rares élus.

cwe-photo08

Cette Photokina montre en tout cas que les segments des compacts classiques et des reflex se sont plutôt stabilisé. Seul le mode vidéo des reflex annonce un grande révolution dans la répartition des marchés. Je pense ainsi que le camescope grand public est condamné à moyen terme, avec les reflex optimisés vidéo à 350 euros qui débarqueront tôt ou tard.
Reste l’entre-deux de la Photo : entre compact et reflex. Et là, c’est clairement l’ébullition, initiée il y a deux ans avec le G1 de Panasonic. EVIL, super compacts, télémetriques, hybrides, pellix, c’est la fête et tout le monde y va de son concept. Le danger pour nous, consommateurs, c’est de se lancer et d’investir dans un système prometteur, mais qui ne s’imposera peut-être pas commercialement. Et pourtant, c’est tentant : un appareil compact et puissant, c’est le Graal de la Photo Numérique !

Du coup, nous avons fait des paris : Anh carbure au Micro 4/3 et au X1, j’ai choisi le NEX5 de Sony… Et nous avons tout deux vendus nos reflex peu après. Preuve que ces appareils hybrides ont un vrai rôle à jouer dans les mois à venir dans nos habitudes photo.
Reste à savoir qui tiendra le premier rôle, Canon et Nikon attendant tranquillement que le marché se montre viable pour se lancer en force. Malgré quelques déclarations cette année, ils n’ont ainsi rien présenté à la Photokina et gardent leur cartes en main. Tant de stratégies, de reflexion, de technologies et de marketing… Pfiou, ça fatigue. Et si on sortait, juste pour prendre des photos ?

…………………………

“Les Chroniques du Week End sont des réflexions de Lâm Hua sur la culture et l’industrie geek. Elles engagent les opinions de leur auteur et pas nécessairement celles de l’ensemble de la rédaction du JDG.”