L’échec du Kin de Microsoft (à peine 10 000 exemplaires vendus…) aura fait des dommages collatéraux. Pour preuve la prime annuelle de Steve Ballmer (actuel PDG de la firme de Redmond) divisée cette année de moitié. Elle ne sera donc « que » de 670 000$. A côté de ça, on apprend que la prime a également été gangrenée par la baisse de la part de marché de Windows Mobile.

Ah, les problèmes de riches…

steve-ballmer

via reuters