Petite chronique un peu spéciale ce week end, avec la Geek’s Live d’hier qui évidemment, reste encore dans nos esprits heureux et fatigués. Ce fût un plaisir de vous accueillir dans le cadre enchanteur de l’Atelier Richelieu et d’en rencontrer certains d’entre vous. Nous en avons d’ailleurs profité pour vous profiler. Cette semaine, la Chronique vous met en lumière, lecteurs du JDG !

cwe-lecteurs

……………………………………

On ne le dira jamais assez, et surtout à nos mamans qui ont peur pour nous : le web et les nouvelles technologies ne coupent pas du monde, au contraire : elles poussent aux rencontres, aux « vraies » rencontres. La Geek’s Live en est un brillant exemple. Car si évidemment, tout le monde vient tester les dernières nouveautés des marques, l’un des grands intérêts, c’est de se rencontrer, de mettre un visage sur un pseudo, aller taper une petite bière bref, faire du social aux meilleurs sens du terme.

Pour nous, c’est aussi l’occasion de rencontrer les nombreux lecteurs du JDG, de discuter, partager, se coller des stickers dans le dos et de voir un peu en vrai notre communauté. Vous pensiez nous voir en vrai, vous pensez nous connaître au quotidien des articles du JDG Network, mais sachez que nous aussi, nous vous avons étudié durant cette Geek’s Live. Avec humour et tendresse, « toute ressemblance avec des personnes existantes est le fruit d’une pure non-coïncidence. »

Lecteurs du JDG, voici quelques-uns de vos représentants !

……………………………………

- Le timide

Il vient dès l’ouverture, il rôde, s’approche, repars et à la fin de la soirée, il vient te dire bonjour, mais tu dois déjà lui dire au revoir. C’est con, hein ? Donc la prochaine fois les cocos, viendez nous dire bonjour, on ne mord pas. Sauf si vous le demandez.

……………………………………

- Le fan

Il te regarde avec les yeux pleins d’étoiles et soudain, tu n’est plus un rédacteur du web, mais Mick Jagger. Je vous cite d’ailleurs le plus beau compliment reçu hier : « Tu es le Père Noël et je suis ton lutin ! ». Houla coco, rhabille toi, m’enfin !

……………………………………

- Le puriste

Le puriste est un lecteur du JDG depuis le départ. Pas depuis le jour J, mais ce n’est pas grave : il a potassé toutes archives un soir de pluie. Du coup, non seulement il connaît toute l’actu hi-tech sur le bout des doigts, mais il se rappelle également mieux de tes articles que toi même. Et viens de mettre mal à l’aise devant tout le monde, généralement quand une jolie fille traîne dans le coin. « Et tu te rappelle, cette tournure de phrase dans ta news Archos de Décembre 2007 ? Excellente hein ! T’as pas fait mieux depuis ton com#72 sur le test du NAS à induction, haha. »

……………………………………

- Le crevard du goodies

Il vient aux salons et au soirées avec une petite valise à roulettes et prend tout ce qu’il peut prendre : stylos, bonbons, tours de cous, stickers, badges, dépliants. On ne saura jamais ce qu’il fera avec, mais ça doit être génial, vu l’énergie qu’il met à te les soutirer. « Hey, tu les donnes, tes tshirts ? Bah tu files le badge au moins ? Bah file moi le sac en plastique vide, là alors. »

……………………………………

- Le pro de la Tombola 1

Les Geek’s Live, ce sont aussi des tombolas avec moult lots à gagner. Abos premiums, jeux, smartphones, il y a de quoi aiguiser les appétits. Il existe du coup des acharnés du jeu concours, présents à chaque tirage avec un pendentif religieux qu’ils frottent entre leurs mains et plaquent sur le front. On notera cette année un joyeux gagnant qui a littéralement hurlé et sauté partout à l’annonce de son nom. Je lui passe le micro et il me sort un discours de remise des oscars « Je joue depuis LE DEBUT, A TOUTES LES GEEKS LIVE, J’AI JAMAIS GAGNE MAIS CE SOIR, JE COMPRENDS QUE TOUT EST POSSIBLE ET QUE DESORMAIS, JE VAIS REPRENDRE MA VIE EN MAIN ». J’exagère un poil, ok.

……………………………………

- Le pro de la Tombola 2

L’autre ouf de la tombola est plus rigolo. Il veut gagner à tout prix et met donc toutes les chances de son côté. Hier, notre champion s’appelait Quentin et il avait glissé la bagatelle de 10 fiches pour l’emporter. Et donc écrit 10 fois la réponse « Cuir » avec un « e ». « Cuire ». Du coup, nous lui avons préparé un lot spécial du jury avec son poids en Pepsi. Mais ironie du sort, il n’était pas présent lors du tirage. Tout ça pour ça !

……………………………………

- Le mec qui passait par là

On se demande comment il est rentré, et lui aussi. Il se ballade dans la Geek’s Live comme on visite un appart’ : on check le plafond, les prises, la solidité des murs… Mais pas les stands. Entendu durant la soirée : « Hey, mais c’est rempli de geeks, ici ». Sans dec’, coco :)

……………………………………

- Le pote qui se la joue VIP

Evidemment, nous avons invité nos amis lors de cette Geek’s Live. Et il y en a toujours pour prendre leurs aises du coup. « Laissez-moi entrer, je vais pas faire cette queue, quoi, je connais Greg ! » « Vas-y passes-moi la bouteille de champ’ je connais l’orga… » « Allez quoi files-moi un bracelet staff, quoi, qu’est-ce que je fais à me ballade dans les coulisses en ramenant une meuf ? » L’ami d’orga n’est vraiment pas son meilleur pote durant un évènement, mais on l’aime quand même.

……………………………………

- Le Podcaster

Il a son propre blog, sa chaîne youtube et donc il ne vit pas l’évènement, il le filme. On le voit ainsi se balader partout sans rien regarder d’autre que son écran, se filmer en train de boire une bière, en train d’aller aux toilettes, en train de mettre des lunettes 3D, filmant un autre podcaster. Mais ça, c’est comme les flux dans Ghostbuster : les croiser, c’est mal.

……………………………………

- L’attaché(e) de presse libre

Elle déambule heureuse et gaie : cette année, son client n’a pas de stand et elle se vient donc en pure invitée. Et vous devriez voir la joie sur son visage, sa légèreté : pour une fois, ce n’est pas elle qui organise, stress et court partout avec une oreillette Jack Baueresque. Cerise sur le gâteau, ce sont les journalistes dont elle s’occupe si souvent qui ont ce rôle. On peut trouver l’Attachée de Presse Libre vers les bars de la Geek’s Live. Sirotant un énième cocktail, souriant béatement sans rien dire. Laissons-la profiter, le CES de Las Vegas arrive bien assez tôt…

……………………………………

- Les piliers de bar

Qui dit Geek’s Live dit Open Bar et qui dit Open Bar dit piliers de bar. Placés stratégiquement devant les plateauxde victuailles, sac glissé sour le bar, piochant un alcool au barman de gauche, un energy drink au barman de droite. Repartent bourrés et heureux. Et ont oublié leur sac sous le bar.

……………………………………

- Le couple 1

Comme dans un couple old school, mais au rapport inversé, il l’a traînée à la Geek’s Live comme elle l’a traîné aux Soldes Zara quelques mois plus tôt. Il essaye de lui transmettre son enthousiasme, ça ne marche pas, elle traîne des pieds, à chaud, s’assoit partout où elle peut s’asseoir, il est de plus en gêné, il est 19h40, ils repartent 30 minutes après être arrivés.

……………………………………

- Le couple 2

Ils sont tous les deux geeks, ils se baladent parfois main dans la main, parfois madame reste sur un stand qui l’intéresse pendant que monsieur checke plus loin, ils se rejoignent tôt ou tard malgré la foule, ils s’aiment, on est tous un peu jaloux.

……………………………………

- Les traqueurs d’hôtesses

Depuis la petite école, ils ne se sont jamais lassé de regarder sous les jupes. Puis dans les décolettés. Souvent armés de photophones avec option silence, il traquent sans fin et avec appétit les jolies hôtesses de la Geek’s Live et les shootent sous tous les angles à leur insu. Les mecs, nous avons un message des hôtesses : « Désolé de vous décevoir, mais on vous crâme à 20 kilomètre, avec votre air nerveux de mec qui va chourrer un magazine cochon dans un Relay. Mais comme notre job, c’est d’être sympas et mignonnes, on vous pardonne et on vous laisse faire. Par contre, si on vous grille à faire ça hors évènement, c’est coup de boule balayette, hein ».

……………………………………

- Les consciencieux

Ils arrivent à l’ouverture, il repartent à la fermeture. Et durant ces 7 heures, ils ont réservé 5 minutes à l’étude du plan, puis 15 minutes à un rapide repérage. Ils vont ensuite consacrer les 6h40 restantes à la visite méthodique et proportionnelle à l’intérêt de chaque stand. Avec, comme sur les autoroutes, une pause pipi/boisson toutes les deux heures. Les consciencieux me font un peu peur, si les piliers de bar pouvaient les prendre un peu plus sous leur aile ?

……………………………………

- Le héros du net

Se la joue grave dans les commentaires du JDG et une fois IRL, il semble soudain tout poli et réservé. Big Up au mec qui râlait contre Ben à longueurs de coms’ et lui a lâché un magnifique « nan, mais j’ai rien contre toi en fait, hein ». Allez viens Ben, et si on lui cassait les genoux en lolant ? :))))))

……………………………………

- Les orgas

Ils sont heureux, ils n’ont rien vu de leur propre évènement, ils ont actuellement très mal au pied et ils vous aiment, chers lecteurs.

……………………………………

cwe-lecteurs-2

Allez, nous arrêtons là, j’aurais pu continuer encore longtemps. Evidemment, la caricature est souvent de mise, vous êtes parfois plus fous qu’on aurait pu l’imaginer (hommage à toi qui a ramené ta Dreamcast pour une dédicace collective) et une chose est certaine : vivement l’année prochaine, qu’on se retrouve tous. Même toi, le mec qui passait par là.

……………………………………

“Les Chroniques du Week End sont des réflexions de Lâm Hua sur la culture et l’industrie geek. Elles engagent les opinions de leur auteur et pas nécessairement celles de l’ensemble de la rédaction du JDG.