Pour ne pas se faire voler la vedette par Tegra 2 de Nvidia, Qualcomm souhaite mettre en avant sa puce graphique Adreno qui équipe les derniers smartphones disposant d’un processeur Snapdragon. Les fabricants de tablettes et les éditeurs/développeurs de jeux sont particulièrement ciblés afin de proposer au consommateur la meilleure expérience possible. Le souci, c’est que nous avons déjà droit à la fragmentation des versions d’Android, alors si on plus on nous fragmente les jeux/applications suivant le type de processeur, l’utilisateur final sera quoi qu’il arrive perdant ou au moins perdu !


Source