Après l’énorme succès du Galaxy S, Samsung revient avec son successeur nommé tout simplement Galaxy S2. Annoncé au MWC, ce smartphone affiche des spécifications impressionnantes sous Android 2.3. Attendu par beaucoup d’entre vous, ce Galaxy S2 sera disponible le 28 mai , normalement chez tous les opérateurs. Au JDG, cela fait maintenant une dizaine de jours que nous jouons avec, voici donc notre test qui va essayer de répondre à toutes vos interrogations.

Spécifications

Le Galaxy S II vous propose donc Android 2.3.3, un processeur Samsung Exynos 4210 dual Core de 1,2Ghz (GPU Mali-400MP) avec 1Go de RAM, un écran Super AMOLED Plus de 4,3″ (4,27″ très exactement) avec une résolution de 480×800, un APN de 8 mégapixels avec autofocus et flash, un capteur frontal de 2 mégapixels, l’enregistrement de vidéos en Full HD 1080p, l’interface Samsung TouchWiz 4, un A-GPS, la technologie SWYPE, un accéléromètre, un gyroscope, un détecteur de lumière, une boussole numérique, un détecteur de proximité, du Bluetooth 3.0, le HSPA+, le WiFi (b/g/n), un port MHL (micro USB + micro HDMI), 16Go de mémoire interne, un slot microSD, une batterie 1650mAh, le tout dans des dimensions de 125.3 x 66.1 x 8.49mm pour un poids de 116g.

Déballage et description

C’est dans une boite noire en carton, qui fait penser à celle de l’iPhone, que Samsung livre son Galaxy S2. À l’intérieur de celle-ci on retrouve le minimum un smartphone, à savoir : un chargeur, un câble USB, un kit mains libres, les notices et évidemment le téléphone. Donc pas de carte microSD (l’appareil offre tout de même 16Go de mémoire interne) et surtout pas de câble MHL permettant d’utiliser la sortie micro HDMI, mais vous pourrez vous le procurer à part pour 30 euros.

Une fois en main, ce Galxy S2 impressionne, déjà par son écran de 4,3″ plus grand que la moyenne qui est située aux alentours de 4″, mais surtout par ses dimensions 125.3 x 66.1 x 8.49mm et son poids de seulement 116g et croyez moi, c’est très léger, surtout quand on a récemment eu un Xperia Play en poche :)

Pour ce qui est de la finition, Samsung fait cette fois-ci un quasi sans fautes, car le côté cheap qu’il pouvait y avoir sur le Galaxy S premier du nom, notamment à cause de son dos qui sonnait creux, disparaît ici sur ce S2. Cette fois-ci, le capot du dos, très fin, dispose d’une petite texture « nid d’abeille » assez sympathique au toucher qui évite les traces de doigts, et le reste du dos de l’appareil est par contre en plastique brillant. Cependant, le liseré qui fait le tour de l’écran (sur les tranches) est lui ,en métal noir, ce qui confère au produit une belle esthétique globale ainsi qu’une très belle finition. On notera tout de même que dans ce domaine, HTC est un cran au dessus avec des terminaux disposant souvent d’une coque entièrement métallique, ce qui donne un côté un peu plus précieux. Mais bon, mis à part ça, dur de reprocher quelque chose à ce S2 pour le moment.

Le Galaxy S2 tient bien en main, son design rectangulaire reste assez classique, mais fonctionne plutôt bien.

Faisons maintenant « le tour du propriétaire, » avec donc en façade, un écran de 4,3″ Super AMOLED avec en plus une résolution de 480×800 et un traitement Gorilla Glass évitant les rayures, un capteur de proximité et un capteur de luminosité placés à côté du haut-parleur, tout comme la caméra pour la visio de 2 mégapixels. En bas de l’écran, place à un gros bouton mécanique central, qu’on nommera le bouton « Home » et deux boutons sensitifs « options » et « retour ».

Sur la tranche droite, le bouton « Power/Hold ».

Sur la tranche gauche, le bouton du volume +/-.

Sur la tranche supérieure, la prise jack 3,5mm.

Sur la tranche inférieure, le port microUSB (ou port MHL qui permet aussi d’avoir une sortie micro HDMI si vous avez le bon câble). À noter que via un petit accessoire, le port microUSB peut aussi se transformer en port USB Host !

Enfin, au dos, l’APN de 8MPx avec flash LED et le haut-parleur en bas sont protégés par une petite grille.

À noter que contrairement aux récents smartphones testés, le port microSD du Galaxy S2 nécessite d’enlever la batterie pour y accéder. Dommage.

Quelques infos sur les différentes touches de l’appareil :

– Les touches sensitives sont presque invisibles et le rétro éclairage de ces dernières n’est pas continuel, il dure 6 secondes par défaut, il vous faudra donc les connaitre à l’aveugle pour ne pas vous tromper, car avec une lumière sombre ce n’est vraiment pas évident, ou alors les rendre constamment actives via le menu paramètres.

– La touche « options » sert aussi de touche « recherche » quand vous laissez appuyer quelques secondes dessus.

– Un double appui bref sur le bouton « Home » vous fait apparaître le menu de commandes vocales.

– En laissant appuyer sur le bouton « Home » et en appuyant en même temps sur le bouton « Power », vous pourrez faire un screenshot ! Celui-ci apparaîtra ensuite dans la galerie tout simplement… comme sur l’iPhone quoi.

– Quand l’appareil est en veille, il suffit d’appuyer sur la touche « Home » pour le réveiller. Le bouton « Power » servant à le remettre en veille.

Allumage, utilisation, ergonomie, TouchWiz 4.0 et autres.

Allumons enfin ce Galaxy S2… Dans un premier temps, il est impossible d’être indifférent à son écran, le Super AMOLED Plus impressionne également et offre plus de piqué que le Super AMOLED du Nexus S par exemple. Surtout qu’il est maintenant possible d’avoir plusieurs réglages de ce dernier, en plus de la traditionnelle luminosité (voir ci-dessous). Le rendu est donc globalement bon, certains noteront évidemment des blancs un peu sombres, mais après c’est aussi une question de goût et personnellement je préféré ce type d’écran. Par contre, la résolution « qui n’est que » de 480×800, même si c’est largement suffisant ,est surtout très agréable notamment pour la navigation web, Samsung aurait pu la pousser un peu plus comme chez Motorola avec le qHD. Signalons qu’à forte luminosité, l’écran est parfaitement lisible contrairement à d’autres smartphones et le capteur de luminosité fonctionne très bien !

Bref, une fois passé cela, on tombe sur un écran de veille pratique, car il embarque des raccourcis en cas d’appels manqués, de SMS reçus en absence et permet donc d’y accéder directement.

On tombe ensuite sur Android 2.3.3, du moins TouchWiz 4.0, la surcouche de Samsung. Celle-ci est vraiment bien implantée sur l’appareil et il vous sera très rare de tomber sur un menu Android classique. Pour les fans de l’OS de Google, sachez qu’il n’est pour l’instant pas possible de la supprimer, mais nul doute qu’une fois rooté si c’est possible, les ROMs alternatives arriveront…

TouchWiz ressemble beaucoup à HTC Sense, dans le sens où Samsung a vraiment cherché à optimiser un maximum son interface. Après c’est surtout une question de design avec notamment son côté assez proche de l’interface iPhone, on aime ou pas, mais en tout cas elle ne laisse pas indifférent.

Voici quelques unes des applications embarquées dans TouchWiz (d’autres sont montrées dans la vidéo de ce test) :

– Samsung Apps, la boutique d’applications du constructeur coréen, qui dispose de pas mal d’applications maintenant aussi bien gratuites que payantes. Attention, cela n’empêche pas d’avoir également accès à l’Android Market évidemment !

– Différents « Hubs », un peu comme sous Windows Phone 7. Vous avez en effet accès aux Social Hub qui regroupe l’ensemble de vos réseaux sociaux, mails et SMS; au Gamer Hub permettant d’accéder à une sélection de jeux gratuits et payants; au Readers Hub qui offre un accès à des journaux, magazines et livres que vous pouvez directement acheter; et enfin le Music Hub qui permet d’accéder à la boutique 7Digital pour acheter ses titres et albums au format MP3, mais également d’écouter ceux déjà présents sur votre appareil.

– Polaris pour lire et créer des documents word, excel, powerpoint…

– Un éditeur de photos et un éditeur de vidéos, simples et pratiques, ça peut dépanner…

– Mi, une sorte de Messenger « universel » made in Samsung permettant d’ajouter des comptes Windows Live, GTalk et Yahoo! Messenger.

– Mini Journal, une application identique à « Footprint » chez HTC, qui vous permet de sauver un lieu, un instant avec une photo, la géolocalisation de celle-ci et un commentaire. De même, un bloc note et une « to do list » sont disponibles.

– Un gestionnaire des tâches pour fermer une application, gérer la mémoire de l’appareil et autres. Un gestionnaire de fichier pour accéder au contenu de votre appareil, supprimer des fichiers…

– Deux claviers sont disponibles, un classique et le fameux clavier Swype.

– Les applications de base sont redesignées comme Téléphone, Calendrier, Contacts, Messages, Email.

– Plusieurs services dédiés aux entreprises avec par exemple la possibilité de configurer un serveur mail, Microsoft Exchange ou encore de crypter les données de l’appareil.

– AllShare qui permet de partager son smartphone sur un réseau Wifi (DLNA) mais aussi de récupérer du contenu à partir d’un appareil compatible DLNA type NAS par exemple.

– Un service de géolocalisation du mobile et d’effacement des données à distance totalement gratuit ! En effet, Samsung permet de s’inscrire très facile ment à partir du smartphone (email et mot de passe), à son service SamsungDive qui vous permettra d’accéder à un site web sur lequel vous pourrez « tracer » votre appareil, le géolocaliser en cas de perte/vol, le faire sonner, le bloquer ou encore effacer les données de ce dernier à distance.

– Une partie commandes vocales a été rajoutée en plus de la recherche vocale signée Google. En effet, en partenariat avec Vlingo, il est possible de parler à votre appareil pour lui dire d’envoyer un texto à quelqu’un, lui donner un itinéraire, une note, lancer un titre de musique ou même appeler un contact quand vous n’avez pas les mains libres (en voiture par exemple). Ça fonctionne correctement, mais un environnement calme est nécessaire tout comme une connexion, car les données sont analysées sur les serveurs du prestataire.

Mais TouchWiz c’est aussi pas mal d’amélioration de l’interface et de l’ergonomie de l’appareil, voici quelques exemples également (d’autres sont montrés dans la vidéo de ce test) :

– De nombreux raccourcis dans la barre de notification permettant de régler les différentes connectivités (Wifi, GPS, Bluetooth, Rotation de l’écran…).

– Des « gestures » ou mouvement liés à l’accéléromètre et au gyroscope, permettant par exemple, de mettre un widget ou un raccourci sur un des bureaux de son choix en penchant l’appareil de gauche à droite, de couper la sonnerie du téléphone en retournant l’appareil ou encore de zoomer sur une photo ou bien une page web en posant deux doigts sur les bords de l’écran et en avançant / reculant le téléphone (c’est plus parlant en vidéo).

– Si vous avez plusieurs bureaux et/ou plusieurs pages dans le menu applications, vous pouvez rapidement passer de l’une à l’autre en laissant votre doigt appuyé quelques secondes sur les petits points numérotés situés en bas de l’écran.

– La possibilité de personnaliser, de réorganiser ses bureaux et surtout d’en rajouter ou d’en supprimer !

– La possibilité de réorganiser le menu des applications, de partager une application ou encore de les afficher différemment.

– La possibilité de refuser un appel en envoyant un SMS pré programmé.

– La possibilité d’appeler un contact ou de lui envoyer un SMS en faisant glisser son doigt de gauche à droite sur son nom.

– Des fiches contact améliorées, avec notamment la récupération du flux d’activités Facebook ainsi que des photos (profil et albums).

– L’écran de veille et le fond d’écran peuvent être paramétrés différemment.

– Un système de copier/coller des textes et images amélioré et cross-applications.

– Quelques widgets made in Samsung sont disponibles, mais ça reste assez classique. Par contre la manière de les sélectionner est différente et plus ergonomique.

– Les quatre icônes du lanceur sont aussi paramétrables comme chez LG par exemple.

Voilà en gros les modifications, améliorations et applications supplémentaires qu’il y a avec cette interface TouchWiz signée Samsung. Après on ne va pas débattre une nouvelle fois sur les similitudes (ou pas) avec l’interface de l’iPhone, d’ailleurs un procès est en cours à ce sujet. Toujours est-il que pour le reste, c’est de toute façon Android derrière et on retrouve donc toutes les fonctionnalités et applications de l’OS de Google.

Bon, mais au final ce Galaxy S2 est-il rapide ?

On pourrait penser que TouchWiz puisse ralentir l’appareil et au contraire, il semble que cette surcouche soit optimisée par Samsung et honnêtement, ce Galaxy S2 est le smartphone le plus rapide que j’ai pu avoir en main, et pourtant je suis très attaché à mon Nexus S ! Là où le Galaxy S premier du nom avait quelques temps de latence, pour passer d’un écran à un autre, pour lancer une application, le Galaxy S2 fait ça de manière instantanée même quand vous avez plusieurs applications lancées, évidemment il ne faut pas abuser hein. De même, les temps de chargement et d’installation sont réduits.

Côté mémoire (RAM), le Galaxy S2 dispose de 1Go pour exécuter les applications, dont 833 Mo disponibles pour l’utilisateur. Pour ce qui est du stockage, vous avez 2Go attribués au système et aux applications, sachant que vous pouvez aussi en installer sur la mémoire interne (11,5Go) ou encore la carte microSD si vous en mettez une.

Pour ce qui est de la partie réseau, le Galaxy S2 est équipé d’un GPS, du Bluetooth 3.0 et du Wifi . Si le changement de connectivité se fait sans problème (de Wifi à 3G et inversement), il est bon de signaler que le GPS est bien plus précis et rapide que sur le Galaxy S ! De même, contrairement à certains smartphones dernièrement testés, je n’ai rencontré ni de décrochage au niveau du réseau, ni de véritables plantages du téléphone.

À noter aussi que si le NFC est absent, il y a la fonctionnalité Wifi direct, qui comme le Bluetooth permet de transférer des données rapidement d’un terminal à un autre équipé évidemment de la même technologie.

Vidéo 1 de prise en main

Multimedia

Avec un dual-core de 1,2Ghz, on se doute bien que dans la partie multimédia, ce Galaxy S2 doit diaboliquement s’en sortir ! En effet, c’est bien le cas et il met d’ailleurs un bon paquet de concurrents au placard.

Musique

Nous allons passer rapidement sur la partie musique et pourtant, avec 1GO de mémoire interne + un port microSD, ce Galaxy S2 pourrait (enfin) remplacer un baladeur MP3 milieu de gamme. En effet, l’appareil en plus de disposer de deux applications musique (le Music Hub de Samsung et l’application Music de Google), offre une compatibilité complète avec les formats : MP3, WMA, OGG Vorbis et même Flac ! Côté applications, c’est du classique avec un classement par titre, album, artiste, genre…, l’affichage des pochettes, la possibilité de créer des playlistes à la volée ou encore d’avoir le son 5.1 pour l’application de Samsung. Par contre, aucune trace des égaliseurs et ça c’est vraiment dommage. À noter la possibilité de commander la partie musique depuis l’écran de veille du smartphone (application Music Hub), ce qui est plutôt pratique.

Signalons que l’application Music Hub de Samsung intègre en plus la boutique 7Digital vous permettant d’acheter directement des titres au format MP3.

Vidéo

En ce qui concerne la vidéo, déjà que le Galaxy S était assez complet, ce S2 reste dans la même lignée, avec une compatibilité vidéo ultra complète (impossible de trouver un fichier qui passe pas) allant du MP4 au DivX/Xvid (AVI) ou encore MKV, dans des résolutions jusqu’à HD 1080p ! Cerise sur le gâteau, les sous-titres sont aussi lus et il y a même un menu pour les configurer, que demander de plus ? Autant vous dire que c’est particulièrement agréable de regarder séries et films sur un tel écran, et côté batterie cela ne consomme pas forcément beaucoup puisqu’il vous faudra compter environ 10% de batterie en moins pour 30 minutes de vidéo HD (MKV 720p dans notre test).

J’imagine qu’avec la sortie HDMI, ça rend assez bien surtout pour les vidéos en HD, mais nous n’avons malheureusement pas pu tester…

Jeux

Même si de nombreux jeux sont disponibles via l’Android Market, le Samsung Apps ou encore le Game Hub, on regrette qu’il n’y en ait pas d’optimisés pour ce smartphone. Certes nous n’avons rencontré aucun souci sur l’ensemble des jeux testés, certes la 3D fonctionne à merveille, aucun lags ou autres, c’est même très rapide pour certains jeux notamment au niveau du temps de chargement, mais à l’instar d’une Tegra Zone, Samsung aurait peut pu tenter de développer davantage cette partie-là, avec de gros jeux parfaitement optimisés pour la puissance de ce Galaxy S2. Notez que les jeux que nous avions achetés sur la Tegra Zone ne fonctionnent absolument pas sur le S2, Nvidia limitant l’utilisation de ceux-ci aux seuls appareils équipés d’une puce Tegra. Pour info, le Galaxy S2 embarque un chipset graphique Mali-400MP.

Des benchmarks pour ceux qui adorent ça, sont disponible dans la galerie plus bas, et comme vous le constaterez, le Galaxy S2 fait la course en tête, devant les Optimuxs 2X, Nexus S, Desire S/HD, Atrix ou encore Xperia Arc… et même devant certaines tablettes sous Honeycomb !

Vidéo 2 Multimedia… et plus

Navigation Web

Si le navigateur Chrome Lite est commun à tous les smartphones sous Android, autant vous dire que le confort de navigation est très souvent différent. Ici, le Galaxy S2 est (encore une fois) le plus rapide des smarthpones sous Android que nous ayons testés ! La puissance de son dual-core 1,2Ghz laisse derrière l’Optimus 2X et son Tegra 2, qui était pourtant déjà pas mal. On prend vraiment du plaisir à naviguer avec ce smartphone, déjà grâce à son grand écran, mais aussi parce que cette fois-ci l’expérience utilisateur est enfin au rendez-vous sur un smartphone sous Android.

Une navigation avec plusieurs onglets ne pose plus de problème, le chargement des pages est rapide, le pitch-to-zoom et le scroll également. Le Flash est quant à lui enfin optimisé et ne ralentit plus les pages web ! Regarder une vidéo sur le site YouTube en streaming Flash 1080p (OK on le fait pas tous les jours surtout en 3G) n’était jusque-là pas facile, avec le Galaxy S2 c’est vraiment le jour et la nuit comparé aux précédents smartphones testés et même à certaines tablettes (voir notre vidéo), puisque ça fonctionne à merveille et que c’est ultra fluide (dans la page ou même en plein écran) !

Notez que Samsung a aussi implanté sa fonction Zoom grâce au gyroscope, où il suffit de mettre un doigt de chaque côté de la page web et d’avancer ou reculer l’appareil pour zoomer… C’est peut-être gadget, mais ça fonctionne très bien.

Photo

Si Samsung n’est pas forcément réputé pour ses capteurs photo, il s’en sort en général bien mieux que HTC. Le Galaxy S2 ne déroge pas à la règle avec un capteur photo de 8MPx (+ flash LED) bien équilibré donnant un rendu tout à fait satisfaisant, fidèle au niveau des couleurs, net et parfois même surprenant (dans le bon sens), aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur (avec ou sans flash). Cependant, le roi dans ce domaine reste l’Xperia Arc et son capteur Exmor R, particulièrement efficace à faible luminosité.

La résolution maximale des photos est de 3264 x 2448 pixels, alors que pour la vidéo c’est du 1920 x 1080 pixels (1080p Full HD) à 24 fps au format 3GPP.
Notez le mode « Panoramique » (parmi tant d’autres) qui marche assez bien, même si certains peuvent trouver ça gadget, le zoom qui fonctionne avec les boutons volume, la géolocalisation possible des photos ou encore l’auto-focus qui se fait en touchant l’écran. On regrettera juste qu’il n’y ait pas de boutons physiques pour cette fonction APN.

Pour ce qui est de la camera frontale, rien de spécial, c’est tout de même du 2MPx et elle vous servira principalement pour la visio même si vous pouvez aussi prendre photos et vidéos avec.

L’application photo est assez rapide, tout comme la prise de photos, permettant d’enchaîner rapidement les prises si vous voulez jouer les paparazzis :)

> Exemples de photos

> Exemple de vidéo FULL HD 1080p

Kies Air : la bonne surprise !

Haaa Kies (soupir) ce logiciel made in Samsung, franchement pas super ergonomique, qui est obligatoire au moins pour faire les mises à jour de son appareil… Alors en voyant une application nommée Kies Air sur ce Galaxy S2, autant vous dire que nous avons eu assez peur ! Quelle ne fut pas notre surprise en découvrant comment celle-ci fonctionnait et surtout à quoi elle servait.

Kies Air transforme votre smartphone en une sorte de point d’accès (si celui-ci est connecté à votre wifi local) sur lequel vous pouvez accéder via n’importe quel navigateur web sur Mac ou PC. Attention par contre, l’accès est limité à une seule personne et vous devrez l’autoriser sur l’appareil. Une fois sur l’adresse IP du téléphone (via votre navigateur donc), vous pouvez visualiser l’ensemble de son contenu multimedia (images, vidéos, musiques), vos messages SMS, votre carnet d’adresses, votre historique d’appels… et il y a même un explorateur de fichiers ! Mieux, vous pourrez lire en streaming les fichiers media aussi bien les musiques que les vidéos (il vous faudra les bons codecs installés sur votre ordinateur par contre) ou encore télécharger sur votre ordinateur ce qu’il y a sur le smartphone et même uploader du contenu sur ce dernier ! Autant vous dire que Kies Air est particulièrement pratique pour gérer le contenu de votre appareil et peut s’avérer extrêmement utile. Une belle surprise qui nous réconcilie un peu avec ce logiciel.

D’ailleurs, au sujet du logiciel Kies, celui-ci est obligatoire pour les mises à jour de l’appareil, mais permet aussi de synchroniser ce dernier avec vos différents fichiers ainsi que de sauvegarder votre appareil au cas où il lui arriverait quelque chose. Kies est toujours aussi rebutant avec des erreurs souvent inconnues et une compatibilité uniquement PC, mais bon cela s’est tout de même un peu amélioré !

Vidéo de Kies Air

Autonomie

Le Galaxy S2 est équipé d’une batterie 1650mAh, cela peut paraître peu et pourtant, le smartphone de Samsung arrive enfin à générer une bonne autonomie ! En effet avec une utilisation intensive (surf, push, 3G, photo…) je tiens en général très facilement la journée voir plus et avec une utilisation plus classique, on tient facilement les deux jours. D’ailleurs, je recharge l’appareil chaque soir, histoire de ne pas tomber en panne le lendemain, mais par contre je ne le recharge qu’une seule fois le week-end.

Petits détails sur l’autonomie, suivant nos tests, la lecture d’une vidéo en HD 720p (format MKV) prend environ 10% de la batterie pour 30 minutes de vidéo et la lecture d’une vidéo Youtube 720p en streaming prend environ 7% de la batterie pour 20 minutes.

À noter également, la disponibilité d’un « mode eco », qui permet d’économiser la batterie lorsque celle-ci arrive à un niveau bas (10% par exemple). Ce mode peut être activé ou désactivé et entièrement configuré, exemple quand le niveau est bas, vous pouvez lui dire de mettre la luminosité de l’écran au minimum et de couper les différentes connexions (GPS, synchronisation, Bluetooth…). Vraiment utile et surtout ça marche.

Conclusion

Vous l’aurez donc compris tout au long de ce test, le Galaxy S2 de Samsung impressionne, il marque un nouveau palier atteint par les smartphones sous Android avec une puissance impressionnante et une optimisation enfin au rendez-vous. Dur donc de lui reprocher quelque chose, peut-être la surcouche TouchWiz ou encore son prix élevé sans abonnement (environ 600 euros), mais honnêtement c’est chercher la petite bête tant ce Galaxy S2 est complet. Pour nous, ce smartphone est donc le meilleur sous Android à l’heure actuelle ! Par contre, on espère juste que Samsung sera à l’heure concernant les mises à jour à venir d’Android…

Points positifs:
-Ergonomie / Rapidité
-Hardware / Performances
-Fonctionnalités
-Capacité
-Ecran Super AMOLED Plus
-Fin et léger

Points négatifs:
-Design de TouchWiz (question de goût)
-Pas de câble MHL dans la boite, donc pas de sortie HDMI
-Pas de NFC
-Prix

Un grand merci à notre partenaire EXPANSYS pour nous avoir envoyé en temps et en heure ce Samsung Galaxy S2.

Galerie photo complète