Twitter vient de l’annoncer à « ses » développeurs : il vient d’ajouter un champ “possibly_sensitive” au sein de sa « streaming API », actuellement en simple phase de test, et qui serait alors utilisé pour tenter de « filtrer » certains tweets embarquant un lien. A l’heure où j’écris ces lignes, le but de la manoeuvre est de permettre aux développeurs de clients Twitter d’autoriser leurs utilisateurs à marquer signaler les gazouillis embarquant un média NSFW.

Aussi, il devrait être possible pour les twittos balançant du lien NSFW à longueur de journée de se « signaler » en tant que flooder de contenu coquin, ou déplacé. Je grossis évidemment le trait, mais dans l’idée…