Alors que nous avions testé le HTC Sensation en juin dernier, voici maintenant le test du HTC EVO 3D… Étant donné qu’il s’agit plus ou moins de son (faux) jumeau, disposant en plus d’un écran 3D sans lunettes, nous ferons donc un test un peu plus court de ce dernier.

Des spécifications au rendez-vous

Le HTC Evo 3D offre un écran tactile SLCD 3D (sans lunettes) de 4.3 (qHD 960x540px), avec un processeur Qualcomm Snapdragon MSM8x60 dual-core 1.2Ghz, un processeur graphique Adreno 220, 1Go de RAM, une capacité de 4Go, un port microSD, un tuner FM, une caméra de 1.3MPx en façade, deux capteurs de 5MPx au dos avec flash capable de faire des vidéos 1080p en 2D et 720p en 3D, un port MHL (USB/HDMI), les 3G, Bluetooth 3.0, Wifi n, une batterie de 1730mAh, le tout dans des dimensions de 126 x 65 x 12.5 mm pour un poids de 170g sous Android 2.3.4 avec Sense 3.0 aka Sense 3D.

Pour rappel, Qualcomm avait mis en ligne ici une vidéo présentant les avantages du processeur.

Un design qui ne fait pas dans la finesse

Comme vous pouvez donc le constater, l’EVO 3D se différencie du Sensation principalement par son design, qui est plus proche du Desire HD. Mais pas que : il se distingue aussi du fait de son double capteur de 5MPx permettant la 3D contre un seul de 8MPx, de sa mémoire vive de 1Go contre 758Mo, mais aussi de sa batterie qui est de 1730mAh (contre 1520 mAh pour son “prédécesseur”). Le reste des spécifications est identique, ce qui prouve que les deux terminaux sont vraiment très proches. Et pourtant…

En effet, alors que le Sensation dispose de mensurations (126.1 × 65.4 × 11,3 mm pour 148g) capables de venir titiller le Galaxy S2, pour l’EVO 3D c’est tout le contraire. Ses dimensions de 126 x 65 x 12.5 mm en font un appareil assez massif et son poids de 170g ne fait que renforcer cet effet. L’EVO 3D en impose, mais il n’en reste pas moins qu’il n’est pas fait pour ceux recherchant un téléphone qu’on ne sent pas dans la poche ! Le design fait également bien moins svelte avec un capot arrière qui s’enlève totalement et qui est recouvert d’un revêtement caoutchouté assez agréable au toucher, n’étant d’ailleurs pas sans rappeler celui du Hero. Parallèlement, il offre d’ailleurs une meilleure préhension de l’appareil. À noter qu’une fois le capot enlevé, il est possible d’accéder au port microSD sans enlever la batterie.

Petit tour du propriétaire au passage…

En façade donc, l’écran SLCD de 4,3”, les capteurs de luminosité, la petite LED de notification bien pratique et la camera vision de 1.3MPx. Sans oublier en dessous de l’écran, les quatre boutons sensitifs classiques d’Android.

En dos, le double capteur photo de 5MPx et le flash dual-LED.

Sur le côté fauche, le port MHL (microUSB et HDMI).

Sur le côté droite, le bouton volume et surtout le bouton photo avec le sélecteur de mode 2D ou 3D.

Enfin, sur le dessus, place au bouton Power et à la prise jack 3.5mm.

Un bel écran 3D sans lunettes

Pour en revenir à périphérique d’affichage, notons que le HTC EVO 3D vous propose un écran de 4,3″ avec une résolution qHD soit 540 × 960 pixels, ce qui signifie une meilleure densité de pixels par rapport au Samsung Galaxy S2 par exemple, qui ne propose qu’une résolution de 480 × 800. Dans la pratique, à part sur les pages web, vous ne verrez pas de différence notable entre les deux résolutions. Comme vous le savez, ce n’est qu’un SLCD et non un Super AMOLED Plus. Du coup, vous imaginez la différence flagrante dans les contrastes. Attention, ce n’est pas forcément un point négatif puisque les couleurs sont plus respectées au détriment d’une meilleure utilisation au soleil.

Par contre, au contraire du Sensation, cet écran permet d’afficher des photos et vidéos en 3D et sans lunettes, comme c’est le cas sur le LG Optimus 3D (notre test), mais aussi sur la console 3DS de Nintendo.

Cet écran 3D propose plusieurs angles de vision et en théorie, plusieurs personnes peuvent donc regarder un même média en 3D simultanément sur l’écran du mobile. En pratique, si vous n’êtes pas en face, c’est la galère, vous voyez une image qui se dédouble ou pire, vous avez vite mal à la tête. J’avoue que je n’apprécie pas encore ce type de 3D qui n’en est qu’à ses débuts et qui nécessite encore des améliorations. Mais bon il en faut pour tous les goûts !

Je vais en profiter pour vous parler du contenu 3D totalement absent de cet EVO 3D au contraire du LG Optimus 3D. En effet, ni jeux, ni menus 3D ne sont disponibles, pour l’instant il faudra donc se contenter de vos propres contenus réalisés à partir de l’appareil photo du terminal ! Mais HTC a promis une mise à jour prochaine avec des nouveautés de ce côté… À suivre donc.

HTC Sense 3.0 ou 3D : rien de nouveau…

Je me permets de recoller ici ce qu’avait écrit Anh au sujet de la surcouche Sense 3.0 aka Sense 3D lors du test du HTC Sensation puisque de ce côté là, rien n’a changé !

Sauf si peut-être une chose… Sense est bien plus réactif sur cet EVO 3D que sur le Sensation. Évidemment, on parle de détails, mais c’est notable dans de nombreux menus et en utilisation de tous les jours. Cela est sûrement dû à ses 1Go de RAM face au 758Mo du Sensation, mais en tout cas c’est une bonne chose et cela rend Sense encore plus agréable.

Signalons qu’à aucun moment dans l’interface, Sense fait appel aux capacités 3D de l’écran, c’est bien dommage, car cela aurait pu avoir un côté assez fun !

Si vous n’avez pas vu le test de la tablette HTC Flyer, je vous invite à le lire et à regarder la vidéo tellement le tout se ressemble. En effet, HTC Sense 3.0 est en fait la version smartphone de HTC Sense 2.1 for tablet. On retrouve donc tous les effets 3D qu’apporte cette nouvelle édition de la surcouche de HTC.

Et parce qu’il n’y a pas de raison que ça change, Sense 3.0 est pour moi tout simplement la meilleure surcouche à Android qui m’a été donné de voir. Tout y est, la gestion de vos réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Flickr), des widgets à ne plus savoir quoi en faire, un flux d’actualité basé sur Google Reader, plusieurs widgets pour vos calendriers, contacts, signets ou encore horloges. Franchement, si vous ne trouvez pas votre bonheur, c’est vous le problème.

L’intégration des réseaux sociaux est tellement réussie qu’on aurait presque l’impression de jouir d’un équivalent à Windows Phone 7 sur le sujet. Clair, net et précis. Tout se synchronise et vous n’avez rien à faire.
Le tout s’opère avec des transitions type 3D et si vous naviguez rapidement entre les pages de votre menu d’accueil, vous accéderez à un carrousel 3D du plus bel effet. HTC ne s’est pas arrêté là et propose même de nouveaux fonds d’écran animés comme ceux basés sur la météo par exemple. C’est tout bête en fait, mais c’est le petit plus qui fait plaisir.

À côté, on notera le soin particulier pour l’écran de veille qui permet désormais d’accueillir jusqu’à 4 raccourcis. Comme pour Android 3.0, c’est un anneau que vous devrez déplacer pour déverrouiller votre appareil. En déplaçant l’un de vos raccourcis dans l’anneau, vous lancerez directement l’application en question, ce qui se traduit par un gain de temps appréciable. Du coup, on aurait aimé avoir la possibilité d’avoir plus de raccourcis.

Mais ce n’est pas fini encore, HTC a jugé bon de modifier l’écran de notifications puisque vous pourrez accéder aux raccourcis liés à votre GPS, au WiFi ou encore au Bluetooth. Et ce n’est pas fini puisqu’un gestionnaire de tâche a fait son apparition avec une liste des dernières applications lancées.

Le multimedia et la 3D en action

Si la partie mutimedia du EVO 3D reste absolument similaire également à celle du Sensation, il y a bien entendu une chose supplémentaire à relever : l’ajout de la 3D (sans lunettes). Cette 3D est réalisée via deux capteurs de 5MPx placés au dos de l’appareil accompagnés d’un flash dual-LED.

Mais revenons-en au multimedia dans un premier temps avec la partie vidéo où on notera déjà que certains DivX/Xvid sont supportés, mais malheureusement avec des saccades. À côté, pas de soucis pour les vidéos dont le format est supporté par l’OS, soit principalement du MP4. Par contre, au contraire du Sensation, pas de saccades pour les vidéos en 720p et même en 1080p, ce qui est plutôt agréable.

Notez la présence pour la première fois dans Sense où alors j’étais passé à côté, de HTC Watch, la boutique VoD du constructeur taiwanais qui permet d’acheter (à partir de 9 euros) et de louer (à partir de 3 euros) des films. Il y a environ 350 films qui ne sont ni en HD (uniquement 540 x 960 pixels), avec des DRM et encore moins en 3D… Espérons que cette boutique s’améliore avec le temps.

Petit rappel, en plus du DLNA via Wifi, le HTC EVO 3D dispose d’une port MHL qui regroupe le port microSD mais aussi le port HDMI si vous achetez l’accessoire qui va bien.

Pas de grosses surprises au niveau de la partie musique musique, le logiciel de lecture fonctionne bien et j’ai bien aimé son design général. Je vous avouerai que je n’ai pas testé plus que ça le tuner FM puisqu’il fonctionne comme tous les tuners FM de smartphones. Au niveau du GPS, on notera aussi le partenariat avec TeleAtlas qui vous permettra d’avoir l’équivalent d’un Google Maps, mais en offline, appréciable en voyage puisqu’il intègre aussi points d’intérêts, etc. Une carte d’un pays vous est offerte, pour le reste, c’est soit un achat, soit une location.

Côté jeux, pas de soucis non plus avec les productions actuelles. On notera cependant que les jeux qui ne sont pas Tegra 2 ne sont pas encore optimisés pour la résolution qHD. Du coup, pour couvrir l’écran en totalité, il y a une sorte d’upscaling mais pas d’anti-aliasing, ce qui donne un effet de pixelisation un peu désagréable comme c’est le cas dans Reckless Racing. De plus, comme je le disais plus haut, il n’y a pas encore de jeux 3D optimisés pour ce smartphone.

Enfin, on enchaîne sur la navigation internet qui s’est avéré parfaitement fluide ! Les ralentissements qu’on pouvait avoir sur le flash avec le Sensation, sont presque effacés, les vidéos Flash en 720p sont lus sans soucis et celles en 1080 également si la RAM n’est pas trop saturée. Mais nul doute encore une fois que les 1Go de RAM n’y sont pas pour rien dans cette légère amélioration des performances.

Passons enfin à cet APN 3D donc… Le EVO 3D est équipé d’un bouton sur le côté qui va vous permettre de capturer photo ou vidéo en 3D ou en 2D, ce raccourci est plutôt bienvenue et évite ainsi les aller/retour dans des menus. De même, le bouton se transforme ensuite en déclencheur pour prendre un cliché ou une vidéo. Un appui léger permet d’effectuer la mise au point alors qu’un appui fort déclenche la prise de vue.

En mode 2D, l’appareil fait des clichés corrects jusqu’en 2560 x 1440, mais cela reste légèrement en dessous du HTC Sensation ou du Galaxy S2, tout deux équipés d’un meilleur capteur de 8MPx.

En mode 3D c’est par contre une autre histoire… On passe en effet à des clichés d’une qualité assez médiocre si ceux-ci ne sont pas visionnés sur l’écran du terminal. Ils font en effet 2MPx et sont dans un fichier portant l’extension .MPO et non .JPEG comme le mode 2D. Si on renomme ces fichiers pour pouvoir les visionner normalement voici ce qu’on obtient ci-dessous. Autant vous dire qu’il vaut mieux les contempler sur l’écran 3D stéréoscopique de l’appareil ou sur une TV 3D, mais ça nous n’avons pas pu le tester.

Pour ce qui est de la partie vidéo, contrairement au Sensation, le EVO 3D fait uniquement du 720p (1280 x 720) au format MP4 en mode 2D évidemment. Pour ce qui est de la 3D, il fait une vidéo en deux images stéréoscopiques côte à côte écrasées dans le sens de la largeur d’une définition de 640 x 720 (x2). Quand on le regarde hors de l’appareil, ça n’a pas de sens si vous n’êtes pas équipé en 3D chez vous (à part sur Youtube qui converti automatiquement ce type de fichier, voir la vidéo ci-dessous), mais sur l’écran de ce dernier, le rendu est franchement sympathique et même mieux que sur la 3DS par exemple ! Par contre, vu la résolution assez basse, inutile d’essayer sur une TV HD 3D…

Notez que quelques réglages sont disponibles dans les menus de l’APN concernant la partie 3D.

Une bonne autonomie

Un petit mot sur l’autonomie… Doté d’une batterie 1730mAh, le HTC EVO 3D fait mieux que le Sensation sauf si vous utilisez la 3D bien entendu. En effet, le smartphone tient facilement deux jours avec une utilisation classique, par contre l’autonomie fond comme neige au soleil dès que vous faites de la 3D !

Conclusion

Si le HTC Evo 3D est une variante réussie et plus complète sur certains points que le HTC Sensation, il ne faut pas cacher que la 3D est un véritable gadget à la limite de l’inutile pour l’instant, malgré une meilleure qualité que sur le LG Optimus 3D. Son design soigné mais aussi massif le pénalisent fortement mais c’est visiblement le prix a payer pour avoir un terminal équipé de la fameuse 3D. Avis aux amateurs donc !