Il y’a quelques jours, le congrès des Etats-Unis se réunissait pour discuter de la loi SOPA, une loi visant à préserver les droits d’auteur mais beaucoup trop stricte pour être acceptée par les sites qui se verraient dans l’obligation de faire beaucoup trop de restrictions. Les internautes veulent un Web libre et de nombreux sites se sont rebellés contre cette loi en mettant leurs sites hors d’usage, dont Wikipédia. Une action qui a porté ses fruits puisque pour le moment Lamar Smith, qui est à l’origine du projet SOPA, a annoncé qu’il le retirait afin de trouver une alternative plus allégée d’ici février. Retrait également de PIPA, plan similaire proposé par le Sénat, devant lequel Barack Obama s’était opposé. Un première victoire pour le Web et pour tous les acteurs qui ont joué un rôle dans cette décision de retrait. La seule chose que l’on peut espérer maintenant pour cette loi américaine, c’est qu’elle soit beaucoup mieux pensée.

retrait SOPA PIPA