Après les rumeurs de ces derniers jours, c’est à 3h00 du matin qu’Olympus a finalement officialisé son nouvel OM-D E-M5, un nouvel APN hybride Micro 4/3 mais avec, pour la première fois un viseur électronique intégré. Pour se faire, Olympus a repris le design rétro de sa gamme OM. On retrouve donc dans ce nouvel OM-D E-M5 ce côté rétro qui plait tant actuellement et histoire de garder une part d’héritage, le nouvel APN d’Olympus intègre un boîtier entièrement tropicalisé.

Inutile de vous dire que ce nouvel Olympus entre en concurrence directe des autres Sony NEX-7 et Fuji X Pro 1 et pour notre plus grand plaisir à un prix plus agressif et surtout avec une offre d’optiques sans égale chez la concurrence.


Du côté des caractéristiques techniques, l’OM-D E-M5 vous propose un capteur CMOS Micro 4/3 de 16,1 Mégapixels. C’est le même capteur que celui utilisé dans les Panasonic Lumix G3 et G1X, et Olympus promet une meilleure gestion du bruit par exemple, avec des performances supérieures de l’ordre de 40% par rapport au PEN E-P3 qui n’a pourtant qu’un capteur de 12 Mégapixels.

A côté, Olympus n’hésite pas à dire que l’OM-D E-M5 vous propose l’AF le plus rapide au monde (réflex inclus dans la comparaison) et quand on voit ce que la marque japonaise avait déjà fait avec le PEN E-P3, pourquoi pas ? Olympus intègre aussi une nouvelle stabilisation d’image sur 5 axes (contre 2 auparavant), un écran tactile et inclinable (enfin!) OLED de 3″ avec une résolution de 640k points, un viseur électronique avec le suivi 3D et une résolution de 1,44M de points, une vitesse en rafale de 9fps et 4,2fps avec suivi AF, un capteur de proximité pour basculer entre le viseur électronique et l’écran et un port mémoire SD/SDHC/SDXC, le tout dans un poids plume d’à peine un peu plus de 400g boîtier nu.

Pour ce qui est de la vidéo, l’OM-D E-M5 vous propose l’enregistrement de vidéos en Full HD 1080p avec au choix les formats AVI, MOV, M-JPEG et MPEG-4. Il est totalement débrayable et inutile de vous dire qu’il va profiter de cette nouvelle stabilisation mécanique sur 5 axes et ce, quelque soit l’objectif. On notera aussi la possibilité d’avoir du son non compressé.

Disponible en version noire ou argent à partir du mois d’avril, il coûtera 990€ boîtier nu et sera également disponible en kit avec le nouveau M.Zuiko DIGITAL ED 12-50mm f/3.5-6.3. On ne connait par encore le prix de ce kit mais il devrait être aux alentours de 1300€ puisqu’il est annoncé en Angleterre à 1150£.

A côté, Olympus en a profité pour aussi annoncer de nouveaux accessoires qui sont tropicalisés aussi pour le coup. On commence par un grip qui pourra aussi acceuillir une batterie supplémentaire faisant passer l’autonomie de 350 à 650 prises de vues, un nouvel adaptateur tropicalisé 4/3 et un nouveau flash cobra FL-600R avec du contrôle sans-fil.
On finit avec deux nouveaux objectifs tropicalisés en cours de développement, les M.Zuiko Digital ED 60mm f/2.8 Macro (eq. 120mm) et M.Zuiko Digital ED 75mm f/1.8 (eq. 150mm)

Du côté des moins, on notera toujours pour le consommateur lambda que la course aux Mégapixels n’est pas de mise avec le Micro 4/3, qu’il n’y a pas de flash intégré et pas de prise micro. Il faudra passer par la griffe flash, (standard tout de même) et le fameux port accessoire pour une prise micro ou d’autres accessoires comme le module Bluetooth.