Apple vient de faire valider 19 nouveaux brevets, si cette information n’a en soit rien de particulier, sachez que l’un d’entre eux concerne le design du MacBook Air et est clairement déposé dans l’intention de mettre à mal la concurrence des autres constructeurs et de leurs ultrabooks.

Si le message lancé à Asus par l’intermédiaire de Pegatron n’était pas suffisamment clair, Apple explicite un peu plus sa position quant au marché des pc portables fins et légers qu’ils possèdent l’appellation ultrabook ou non.

En théorie, Apple pourrait se servir de ce brevet déposé sur le MacBook Air afin de dissuader les constructeurs de commercialiser des produits similaires (que ce soit en design ou en dimensions/poids) sur le marché américain.

Le brevet en question, le No. D654,072, fait référence à un design extérieur d’un appareil électronique et l’un de ses inventeurs n’est autre que… Steve Jobs lui-même.

Le dépôt de brevet a été réalisé le 21 juillet 2011 et validé par la FCC le 14 février, tout semble donc indiquer qu’Apple n’hésitera pas à se dresser devant la route de tout constructeur qu’il soupçonnera de violer ce brevet, évidemment la première société qui vient à l’esprit est INTEL qui a clairement engagé un investissement non négligeable sur le segment, étant lui-même à l’origine de l’appellation ultrabook et des spécifications inhérentes à celle-ci. AMD n’est pas non plus épargné et l’idée de se voir intenter un procès par la firme de Palo Alto n’enthousiasme aucun des dirigeants des sociétés concernées.

Bien entendu, il est tout à fait probable que les constructeurs ne soient pas inquiétés outre mesure par ce brevet, certains constructeurs n’ont d’ailleurs pas attendu cette validation pour proposer des produits répondants à l’appellation ultrabook sans ressembler de près ou de loin à un MacBook Air : Le HP Envy Spectre étant un bon exemple.