Le Nevada est en passe de devenir le premier État à approuver et à réglementer l’utilisation des véhicules autonome. En effet, la Commission Législative du Nevada vient tout juste d’approuver un ensemble de réglementations qui devrait permettre aux véhicules qui s’auto-conduisent de circuler en toute légalité dans les rues de Las Vegas et d’autres villes de ce même état. Ayant établi un partenariat avec Google, des compagnies d’assurance, plusieurs constructeurs automobiles ainsi qu’avec de nombreuses universités pour introduire l’avenir de l’automobile, on sait entre autres que ces véhicules devront porter une plaque d’immatriculation rouge.

Pour rappel, c’est en 2010 que Google dévoilait ses premiers véhicules autonomes (préalablement testés sur 140 000 miles en Californie) utilisant plusieurs caméras, capteurs radar, et télémètres laser pour naviguer et prévenir d’éventuels accidents. De leur côté, BMW, Audi et Toyota travaillent également au développement de leur propre système de conduite autonome qui selon Alan Taub (vice-président en R&D de General Motors) devrait être opérationnel aux alentours de 2020 et pour lequel le Nevada délivrera des plaques d’immatriculation verte.

Concernant les réglementations définies par le Nevada, sachez que tout automobiliste voulant faire l’acquisition d’un véhicule autonome devra :
– posséder un certificat de conformité de son véhicule
– faire une demande d’approbation pour mettre à jour son permis
– bénéficier d’une couverture d’assurance spécifique.

Enfin sachez également qu’il sera nécessaire d’être deux à l’intérieur de l’habitacle pour utiliser une voiture autonome et qu’il sera possible de circuler avec ceux-ci uniquement dans certaines zones définies et limitées (dont la taille devrait s’étendre avec les années).