La guerre des brevets monte d’un cran entre Motorola et Apple en Allemagne alors qu’une décision de justice en faveur de ce dernier pourrait contraindre Motorola à détruire certains de ses terminaux.

Le tribunal a donné raison à Apple concernant le brevet No EP2059868 dont le contenu détaille la manière dont les photos effectuent un rebond lorsque l’utilisateur zoom/dézoom ou fait défiler ces dernières. l’agence FOSS Patents explique que cette décision pourrait contraindre Motorola à littéralement détruire les terminaux incriminés :

Si Apple fait valider cette décision (ndlr : en payant les frais de justice idoines), il peut même demander à ce que Motorola détruise tous les terminaux incriminés sur le territoire allemand. Il serait également obligé, à ses frais, de rappeler tous les produits incriminés auprès des revendeurs afin de procéder à leur destruction.

Puisqu’il s’agit d’un brevet logiciel, il est légitime de se dire « et si Motorola procédait à une mise à jour de type OTA (Over The Air) à destination des mobiles concernés ?.La société a immédiatement réagit et a même confié à Bloomberg qu’il a dores et déjà développé « une nouvelle façon de visualiser les photos » comprendre : « Elles ne rebondiront plus de manière « Apple-esque » si c’est véritablement le souhait de Cupertino ». Cette modification devrait se décliner sur l’ensemble des futurs terminaux du constructeur, rien n’est encore confirmé concernant les terminaux en circulation, mais il est hautement improbable que Motorola se laisse surprendre (et pour le coup contraint) à détruire ses appareils alors qu’une simple mise à jour système rendrait caduque le verdict.