Après Apple, c’est au tour de Microsoft de parler chiffres et emploi. Selon une étude commandée par la société à l’agence IDC, l’industrie du Cloud computing devrait générer environ 14 millions d’emplois entre 2011 et 2015.

L’infographie en question explique que les ressources dépensées par les entreprises à des fins de Cloud Computing seront à l’origine d’une forte création d’emplois à travers le monde estimant à près de mille milliard de dollars les revenus générés par ce secteur d’activité.

Publiée par Microsoft, l’étude souligne que sur le territoire américain uniquement, ce serait pas moins d’un million d’emplois qui seraient ainsi créés ne manquant pas de rappeler qu’il entend bien jouer un rôle majeur sur ce secteur en pleine croissance avec ces solutions telles que SkyDrive, Zune ou encore Office 365 :

A travers le poste que j’occupe, j’ai l’opportunité inédite de pouvoir interagir avec des clients aux secteurs d’activités différents, allant de l’éducation à la banque en passant par le gouvernement. J’ai eu de nombreuses discussions avec eux au sujet du Cloud et de la façon dont cette innovation a pu les aider à transformer leur modèle économique afin d’améliorer leur santé financière. Ce qui est ressorti de ces discussions est une conviction de la part des clients que les solutions dans le Cloud de notre société sont la réponse la plus adaptée à leurs problématiques économiques.

Microsoft élude donc ses principaux concurrents notamment DELL qui possède une expertise sur ce secteur, ou encore Amazon et Google qui ont fait du Cloud l’un de leur principaux axe d’innovation.

Quoiqu’il en soit, si les analyses d’IDC se révèlent exactes, il faudra ainsi s’attendre à voir évoluer de plus en plus de services que nous utilisons quotidiennement vers une gestion délocalisée et une refonte de nos modes de consommation de l’internet évoluerons probablement en conséquence.