Tandis que certains constructeurs se serrent la ceinture en ces temps difficiles, Foxconn en revanche semble en pleine confiance, grandement aidé par son partenaire Apple.

La société a dépassé les attentes des analystes pour l’année 2011 avec des revenus en hausse de plus de 30% par rapport à l’année précédente et sauf déconvenues majeures, elle devrait poursuivre sur cette bonne dynamique aidée par les ventes solides d’iPad toutes générations confondues.

Prise de participations dans le capital de Sharp

Afin de maintenir les moyens de ses ambitions, le groupe taïwanais Hon Hai – qui détient la société Foxconn - a récemment fait l’acquisition de 10% du capital de Sharp pour un coût total estimé de 1,2 milliard d’euros. Cette transaction vient donc compléter la démarche de montée en régime des activités du taïwanais qui possède déjà 46,5% des parts de l’usine d’écrans LCD Sharp de Sakai au Japon.

Cette prise de position dans le capital de Sharp et plus particulièrement dans l’une de ses usines phare permet à Foxconn de s’assurer un approvisionnement en LCD à des prix plus attractifs que ceux proposés par des acteurs tels que Samsung ou encore LG.

Un portefeuille client conséquent dont Apple reste le roi

En marge de ces introductions dans le capital de la société Sharp, des rumeurs à prendre avec les pincettes de rigueur font état d’un plan de recrutement massif d’employés dans les usines chinoises du constructeur. Toujours selon ces rumeurs, cette dynamique d’embauche aurait pour origine le début imminent de la phase de production de l’iPhone 5 même si rien n’est confirmé à l’heure actuelle.

Il pourrait simplement s’agir d’une augmentation du volume du carnet de commande du constructeur compte tenu de la sortie prochaine de la deuxième génération d’Ultrabooks. En effet, bien qu’Apple soit la « vache à lait » du Taïwanais, il possède un portefeuille client conséquent parmi lesquels figurent Acer, HP, Toshiba ou encore Amazon.

Concernant ce dernier client, il est à noter que Foxconn est pressenti pour la fabrication des tablette Kindle en version 10 pouces du géant de la vente en ligne. Au vu des ventes plus que satisfaisantes du Kindle Fire, il n’est pas impossible que Foxconn souhaite anticiper la forte demande en augmentant en amont sa masse salariale.


Des créations d’emplois en perspective


Enfin, des informations pour l’heure non officielles confirment également la bonne santé financière du groupe et rassurent par la même les investisseurs sur le long terme :

Le fondeur serait sur le point d’ouvrir par moins de six usines au brésil, ce qui représenterait une foyer d’emploi de près de 6000 salariés. Ces usines seraient principalement destinées à la fabrication des iPad d’Apple mais également de biens de consommation électroniques grands publics.

En conclusion, tout va pour le mieux pour Foxconn, si cette bonne santé se confirme sur le long terme, d’autres investissements autrement plus ambitieux ne sont donc pas à écarter dans les mois à venir.