Sony vient de dévoiler sa vision de l’archivage de données en entreprise, non sans rappeler les heures de gloire de l’époque des disques ZIP du constructeur Iomega.

Avant j'avais la classe, mais ça c'était avant

Baptisé Optical Disc Archive, ce dispositif se présente sous la forme de plusieurs disques optiques imbriqués au sein d’une seule et unique unité, sorte de cartouche compatible évidement avec un lecteur propriétaire de la marque.

A mi chemin donc entre les bandes magnétiques et les supports optiques traditionnels, la solution proposée par Sony possède néanmoins l’avantage de la densité et donc par conséquent du ratio prix au gigaoctets :

Pouvant aller de 300Go à 1,5To, ces cartouches seront lues par l’unité dédiée qui sera raccordée en USB 3.0 à l’ordinateur. Même si les prix ne sont pour le moment pas communiqués, gageons que Sony agira sur ce levier afin de convaincre les professionnels de privilégier sa solution en lieu et place de l’offre pléthorique en la matière.

Des Blu-Rays aux solutions sur bande magnétiques professionnelles en passant par les centres de stockages décentralisés, nous voyons mal comment en 2012 Sony puisse apporter une alternative sérieuse en la matière avec un lecteur une fois de plus propriétaire.