Evidemment, les sociétés n’auront pas attendues que l’état débloque (enfin) les financements promis pour le consortium Andromède pour se positionner sur ce marché.

Il n’empêche que c’est désormais signé et acté, Thalès et Orange (Dassault ayant fait machine arrière) bénéficieront de 75 millions de fonds publics débloqués par la caisse des dépôts afin de mettre sur les rails le grand projet de cloud à la française.

Au total, ce sont 225 millions d’euros (dont 150 millions en provenance des deux sociétés) qui seront affectés au financement des infrastructures nécessaires à la création d’un « nouvel acteur majeur de l’économie numérique ».

Ce dispositif [...] vise à soutenir, par des financements en fonds propres ou quasi fonds propres, les entreprises développant de nouveaux usages, services et contenus numériques innovants [...] la suite logicielle de la société sera développée à base de logiciels libres, favorisant ainsi l’ouverture, l’interopérabilité et la standardisation, et bénéficiera d’un haut niveau de sécurité

Il s’agit du premier investissement réalisé par le FSN (Fonds national pour la Société Numérique). Doté d’un financement global de 4,25 milliards d’euros, le fond d’investissement sera notamment garant de la réalisation de multiples projets en rapport aux « usages, services et contenus numériques innovants ». Parmi ces usages et services, on notera le cloud computing ou encore la sécurité et résilience des réseaux.