En cette période d’élections présidentielles, les chiffres pleuvent d’un peu partout et les résultats trimestriels d’Apple ne dérogent pas à la règle.

Pas de records ? you disgust me…

Pour couper court à un suspense qui n’en est pas vraiment un, sachez qu’Apple va bien, très bien même. La société a plus que doublé son bénéfice par rapport à l’année précédente (un fait d’arme désormais habituel chez Cupertino). L’année 2012 commence donc sous les dollars meilleurs indicateurs pour Apple avec un chiffre d’affaire culminant à 39,186 milliards de dollars (en augmentation de 59%). Le bénéfice net quant à lui s’affiche à 11,622 milliards de dollars (en augmentation de 94%). Apple conserve une marge brute à faire pâlir ses concurrents : 47,4%. A titre de comparaison, Samsung réalise environ 25% de marge brute sur ses activités de vente de smartphones.

Des ventes toujours au top

Mac

4,017 millions de Macs vendus (en augmentation de 6,8%) dans un contexte où le marché des ordinateurs peine à dépasser les 2% de croissance mondiale. En détail, les iMac se sont écoulés à 1,199 million d’exemplaires (+18,8%), les MacBooks se sont légèrement mieux vendus : 2,818 millions en augmentation de 2,4%.

iOS :

iPhone : Sans surprise, l’iPhone occupe toujours le haut du tableau des résultats trimestriels de la société. Il s’est écoulé 35,064 millions d’iPhone au premier trimestre 2012, soit une augmentation de 88% par rapport au premier trimestre 2011. En moyenne, Apple vend donc près de 10 millions d’iPhone par mois et ce, avec seulement trois références à son « catalogue ».

Pour aller plus loin, l’iPhone tous modèles confondus représente 57,9% du chiffre d’affaire de Cupertino.

iPad : La tablette de la firme continue de séduire un large public. Ses ventes ont augmentées de 150% en un an et s’établissent désormais à 11,768 millions pour une part du chiffre d’affaire qui s’élève à 16,8%

iPod : Certainement le grand perdant du succès de l’iPhone, l’iPod tous modèles confondus est le seul « point noir » au tableau des résultats financiers d’Apple. Avec des ventes en baisse de 15%, le baladeur numérique de la marque ne démérite pourtant pas : 7,673 millions d’unités vendues pour une part du chiffre d’affaire qui s’élève à 8,5% (services associés à l’iPod inclus).

L’Asie : futur terrain de jeu préféré de Cupertino ?

why ?

Autre information importante à noter dans ces résultats, la part croissante prise par le marché asiatique pour Apple.

Amérique (Nord et Sud) : 13,182 milliards de dollars (+41%) soit 33,6% du chiffre d’affaire total.

Asie (Asie pacifique et Japon inclus) : 12,798 milliards de dollars (+114%) soit 25,9% du chiffre d’affaire total

Europe : 8,807 milliards de dollars (+46%) soit 22,5% du chiffre d’affaire total.

Sauf mauvaise surprise, l’Asie devrait dépasser l’Amérique en volumes mais aussi en valeur dans le courant de l’année. Cette information est particulièrement importante et nous ne serions pas étonnés qu’Apple ait à faire face à d’éventuelles déconvenues d’ordre juridiques précisément dans la zone Asie-Pacifique.

One more thing…

Et puisque nous sommes dans les chiffres, sachez qu’Apple a « légèrement » rembourré son matelas de liquidités avec une trésorerie qui passe à 110 milliards de dollars.

1 dollar, 2 dollars...