Suite à son annonce jeudi dernier ICI, je vous propose aujourd’hui des photos du nouveau réflex grand public de Nikon, le D3200. Je ne reviens pas sur les caractéristiques de la bête que vous pourrez avoir ICI.

Comme tous les réflex à destination du grand public, le D3200 est petit. Il tient plutôt bien dans la main et il est léger. La finition est en plastique et dans sa version rouge, je trouve le côté brillant peu flatteur, j’aurais sans doute préféré un rouge-bordeaux mat.
La grosse nouveauté vient du capteur de 24 Mégapixels, ce qui est énorme pour du grand public. Alors oui, c’est la mode et surtout, le grand public ne comprend que l’argumentaire de la résolution pour renouveler son matériel alors les marques jouent forcément le jeu. Perso, je ne sais quoi trop penser de cette résolution dans la mesure où pour moi, c’est trop mais ça a ses avantages pour le grand public comme la possibilité de recadrer en post-production.

Comme c’est aussi devenu la mode, le mode vidéo n’est pas en reste et on apprécie les formats 1080p/24/25/30 mais aussi en 720p/50/60 ainsi que la possibilité de débrayer l’appareil durant le mode vidéo. On n’oublie pas non plus l’indispensable entrée micro.
Petit plus aussi pour la compatibilité avec le nouveau module WiFi qui devrait grandement simplifier le partage.

En attendant de voir à quoi ressemble les clichés pris avec le D3200, surtout en condition de basse luminosité, je trouve que le D3200 renouvelle bien le D3100. Mais du coup, quelle place reste-t-il au D5100 ? Peut-être son écran sur rotule qui s’avère, dans bien des situations, pratique.