NVIDIA prépare une petite révolution dans le monde des joueurs PC. Une révolution qui s’opère à coups de cloud computing.

Depuis cinq ans, la société travaille sur un projet ambitieux qu’elle a officiellement présenté ce matin lors de sa conférence à Shangai.

Après le cloud gamin, le cloud tuning

Baptisé GeForce Experience, le concept est le suivant : le service utilise des super-calculateurs afin de proposer aux joueurs (ayant installé un client sur leur machine au préalable) les paramètres graphiques optimaux en fonction du matériel installé sur leurs machines. Titre par titre, composant par composant, le service enverra de lui-même les paramètres graphiques les plus adaptés aux performances de la machine afin de délester les utilisateurs de cette charge de travaille parfois fastidieuse qu’est le réglage « aux petits oignons » de l’antialiasing par exemple.

D’un clic de bouton, les utilisateurs se verront proposer les réglages les plus adaptés ainsi que les pilotes idoines au bon fonctionnement de leur ordinateur.

Mettre tout le monde sur un pied d’égalité

Jen-Hsun Huang explique que quatre joueurs sur cinq utilisent les paramètres graphiques par défaut des jeux qu’ils possèdent. Cette estimation équivaut à près de 144 millions de joueurs PC qui ne jouent pas dans des performances optimales ou pires acceptables.

Et nous les comprenons, comment faire la différence pour un néophyte entre un Antialising MXAA ou FAA ? Filtre anisotropique 8x ou 16x ?.

NVIDIA joue la carte de l’uniformisation de l’expérience de jeu et souhaite abolir les barrières entre connaisseurs et joueurs occasionnels.

La bêta de GeForce Experience est attendu pour le mois de juin.

Un tel système vous plairait-il ?