Intel est sur tous les fronts en ce début d’année 2012. Après avoir « inventé » le concept d’ultrabook, le fondeur récidivera-t-il avec le NUC ? Un ordinateur aux dimensions ultra réduites.

Le concept sans compromis selon Intel

Lorsque l’on aborde la question des micro-ordinateurs, performances modestes et prix accessibles sont les premiers éléments qui nous viennent à l’esprit. Si pour le prix nous n’avons pour le moment aucune information, pour les performances en revanche Intel a décidé de se démarquer nettement grâce à l’architecture X86 et Sandy Bridge.

NUC signifie Next Unit Computing. Si le raisonnement en terme « d’unité » ne vous mets pas la puce à l’oreille, sachez que c’est un mot souvent utilisé lorsque des dispositifs peuvent être reliés en série à l’aide d’une connectivité idoine (nous y reviendrons).

Une connectivité digne d’un ultrabook

Reprenant un format encore plus petit que le Mini ITX, la carte mère du NUC d’Intel n’est pour autant pas dépourvue de fonctionnalités :

Sur une surface de 10x10cm, la carte embarque un processeur Sandy Bridge Core i3 ou Core i5 (une version Ivy Bridge n’est pas à exclure), un port Thunderbolt, un connecteur HDMI ainsi que des ports USB 3.0 et 2.0. On retrouve également deux connecteurs mémoires SO-DIMM ainsi que deux ports mini PCI Express ouvrant la voie à de nombreuses combinaisons.

Un concept à part, une philosophie différente

L’ensemble est refroidi par un véritable ventirad, la solution n’est donc pas totalement silencieuse à l’image du RaspBerry Pi, la comparaison s’arrête d’ailleurs ici.

Le NUC d’Intel ne joue clairement pas dans la même catégorie que le RaspBerry Pi ou de tous les autres µPC ARM du marché. Quelque soit sont prix éventuel, ce produit sera utilisé à des fins applicatives (comprendre tel quel pour un media center) alors qu’un RaspBerry Pi possède un champ d’application plus vaste allant de la robotique à la programmation pure et dure.

Et le Thunderbolt ?

La présence d’un port Thunderbolt n’aura échappée à personne, à l’image du FireWire il est possible de « chaîner » les équipements entre eux. Si pour le moment on se demande à quoi pourrait bien servir cette fonctionnalité, il suffit d’imaginer ce que pourrait donner un ensemble de Core i5 fonctionnant de concert pour des tâches de calcul sur un cloud personnel pour se convaincre.

Intel prévoit de lancer son NUC dans le courant de l’année, si le prix n’est pas encore annoncé, il ne faut pas s’attendre à une tarification exorbitante au vu des composants embarqués.