Il y a de plus en plus d’abonnés mobiles en France, et les numéros viennent à manquer. Avec l’essor des M2M (machine to machine), la disponibilité des numéros s’amenuise très rapidement. Pourtant, l’Arcep, le régulateur des télécoms, avait ouvert une nouvelle tranche de numéros avec le 07 en 2010. Nous devions être tranquilles pour 10 ans avec ça, mais cette réserve de 100 millions de numéros devrait s’épuiser dans seulement 4 ans. Sept millions de numéros en moyenne étaient attribués chaque année en France. Mais avec l’essor des smartphones, de Free Mobile, des MVNO et surtout du M2M, ce chiffre est passé à neuf millions. L’Arcep songe donc à faire passer les numéros de 10 à 14 chiffres pour étendre le nombre de numéros français.

Une solution durable doit donc être déterminée et mise en œuvre rapidement si l’on souhaite éviter que la saturation du plan de numérotation mobile ne conduise à une augmentation généralisée de la taille des numéros de plan de numérotation français, comme ce fut le cas le 18 octobre 1996 pour le passage de huit chiffres à dix chiffres de tous les numéros de téléphone, ce qui impliquerait au minimum une renumérotation de plus de 60 millions de lignes de téléphonie mobile,

déclare l’Arcep. La solution durable envisagée est l’ouverture de la tranche des numéros à 14 chiffres, commençant par 0700, et ce dès 2014. Cette tranche ne pourrait concerner que les M2M dans un premier temps. Avec les voitures équipées de systèmes embarqués « eCall », l’Arcep décide prendre les devants et d’ouvrir la tranche des numéros à 14 chiffres avant l’arrivée de ce service.