Le packaging

Rien de transcendant de ce côté-là puisqu’à la manière des précédentes versions, c’est livré avec son câble MicroUSB blanc et puis c’est tout. Il y avait, il fut un temps, un chargeur intégré, mais c’est bel et bien révolu. D’un autre côté, vous pourrez toujours recharger la bête depuis n’importe quel port USB. Et avec l’autonomie annoncée allant jusqu’à deux mois, inutile de vous dire que vous ne rechargerez que très peu votre Kindle, une dizaine de fois tout au plus par an.

Design

Une fois qu’on est passé par l’Amazon Kindle 4 ou encore plus récemment par le Kobo by Fnac, l’Amazon Kindle Touch accuse un léger surpoids qui se sent dès qu’on l’a en main. On passe quand même de 170g pour le Kindle 4 à 213g pour le Kindle Touch. Alors oui, dans l’absolu, 43g, ce n’est pas grand chose mais ça se sent. De même, à cause de quelques fonctions supplémentaires comme la lecture de musiques et donc la présence d’une prise jack, le Kindle Touch est aussi plus épais mais on parle de quelques millimètres alors il n’y a pas mort d’hommes, surtout qu’on passe d’une autonomie annoncée d’un mois sur le Kindle 4 à deux mois sur le Kindle Touch. Je vous rappelle que la version 3G pèse 220g, la différence est donc négligeable entre la version WiFi et la version 3G.

Pour en revenir au poids, on revient au poids d’un Kindle 3, ce qui reste bien léger et surtout, toujours plus léger que n’importe quel livre de poche. Pour ce qui est de la finition, même si c’est tout plastique, elle est excellente, le dos en soft-touch est des plus agréables, le contour en métal est agréable au toucher, le tout vous donne un produit bien fini. Par contre, veillez à protéger la face avant de la liseuse parce que le plastique peut se rayer avec te temps. C’est ce que j’ai noté au fil du temps sur le Kindle 4.

Sur la face avant se trouvent l’écran E.-ink, en bas de l’écran se trouve le bouton Home pour revenir à la page d’accueil avec en liste tous vos livres. Vous ne trouverez rien sur les tranches du haut, à gauche et à droite. Sur la tranche du base se trouve la prise MicroUSB, la prise mini-jack de 3,5mm et le bouton de mise sous tension. A côté de ce dernier se trouve la petite LED pour la recharge et la mise sous tension.

On remarque aussi qu’au dos se trouvent des connecteurs qui finalement ne servent pas à un dock ou autres mais à alimenter certains accessoires comme les étuis avec lampe intégrée. Par contre, ça doit forcément influer sur l’autonomie.

Sommaire du Test :

Pages : 1 2 3 4