Les gens de la DARPA ne dorment jamais. Ou bien ils sont aussi nombreux que talentueux. En effet, un groupe de chercheurs dirigé par l’ingénieur et neurologue Leigh Hochberg de l’université de Brown ont implanté une puce de 4 mm de large dans le cerveau d’une femme paralysée depuis 15 ans (suite à un AVC – Accident Vasculaire Cérébral) lui conférant la possibilité de contrôler un bras robotique par la pensée.

Animé par Cathy Hutchinson (58 ans), ce bras mécanique d’une aide inestimable pour elle, est relié à un ordinateur capable de traduire les signaux envoyés par le cerveau de Cathy en instructions de mouvement. Ceci a été rendu possible grâce à une cartographie de l’activité neuronale de celle-ci pendant que les chercheurs lui demandaient de s’imaginer en train d’exécuter de tels mouvements.

Il ne nous reste plus qu’à croiser les doigts pour que ce genre de projet serve plus aux accidentés qu’aux soldats. Mais j’ai peu d’espoirs…