L’idée de suivre l’itinéraire des étudiants et de connaître leur position à tout instant grâce à un système RFID n’est guère nouvelle. En effet, en 2005, une école élémentaire Californienne ainsi que d’autres établissements scolaires japonais avaient déjà tenté l’expérience sans pour autant que leurs gouvernements respectifs ne viennent pleinement embrasser cette technologie.

Aujourd’hui, c’est au tour d’un établissement de San Antonio d’envisager d’intégrer des puces RFID au sein des cartes d’identité de ses 6290 étudiants dès l’automne prochain. Un projet qui nécessitera 525 065 $ d’investissement la première année et 136 005 $ les années suivantes pour garantir son bon fonctionnement. Des fonds que l’établissement en question devra tirer de ses propres caisses et qui lui seront remboursés par l’État s’ils constatent une hausse du taux de fréquentation de l’école par les étudiants.

Les responsables de l’établissement déclarent que ce système d’identification par radiofréquence (RFID) devrait permettre d’améliorer la sécurité en leur permettant de localiser les élèves et de les compter avec plus de précision en début de journée pour réajuster le financement des études de certains qui se base en partie sur la régularité de la fréquentation.

Capable de détecter si l’étudiant se trouve dans l’établissement ou dans le car en direction de l’école via cette carte RFID, nul doute que certains auront déjà pensé à donner leur carte à un ami afin de simuler leur présence.