De manière tout à fait anecdotique pour le public, le réseau social Facebook vient de remplacer le navigateur Google Chrome par Opera au sein de ses suggestions de navigateurs.

Pour les observateurs en revanche, remplacer le navigateur qui a su faire de l’ombre au mastodonte Internet Explorer par Opera et ses 2% de parts de marché représente un indicateur supplémentaire d’un processus aujourd’hui inéluctable : le rachat d’Opera Software par Facebook.

Bonne nouvelle donc pour Opera qui fait office de challenger au sein du marché très concurrentiel des logiciels de navigation. Le fait que Facebook lui fasse une place de choix est un coup de pouce appréciable à quelques jours/semaines de la sortie de la version 12 du navigateur pleine de promesses.

Quoiqu’il en soit, pour l’utilisateur cette modification est anecdotique comme précisé en début d’article. Tous les navigateurs récents supportent évidemment le site de Mark Zucerkberg et seuls les utilisateurs de versions obsolètes de certains navigateurs qui risquent de tomber sur cette page de recommandations.