Avant, le système de pilotage des drones VTOL (vertical take-off and landing, ces drones qui décollent à la verticale), était sous Windows. Mais c’est de l’histoire ancienne. L’US Air Force vient en effet de signer un contrat de 27,9 millions de dollars avec la division Intelligence and Information Systems de Raytheon pour faire tourner ses drones… sous Linux. Cela fait suite à un premier contrat signé pour un premier équipement Linux pour 5,2 millions de dollars.

N’allez tout de même pas imaginer que l’US Air Force a signé ce contrat car les ingénieurs sont des adeptes de Linux. En réalité, l’US Air Force a eu quelques soucis avec Windows. En septembre 2011, le système de navigation des drones, tournant alors sous Windows, a été infecté par un Malware provenant d’un disque dur externe. Les responsables de l’US Air Force ont donc décidé de changer radicalement leur système de navigation, pas assez sécurisé selon eux. L’US Air Force se débarrasse donc de Windows pour Linux, sans préciser quelle distribution Linux avait été choisie.

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction