Les APNs

Après un Samsung Galaxy Nexus très décevant au niveau de la photo, la marque coréenne se devait de réagir, surtout quand on sait que les concurrents comme Sony, HTC ou Apple proposent depuis bien mieux. Le Galaxy S3 embarque désormais un capteur rétroéclairé de 8 Mégapixels avec un objectif grand-angle et une ouverture de F/2,6.
Si vous faites la comparaison avec le HTC One X, le smartphone taïwanais vous propose mieux puisque son objectif ouvre à F/2,0. Du coup, sur les chiffres, le HTC s’en sort forcément mieux, surtout dans des conditions de basses lumières. Et bien c’est là qu’on découvre que Samsung a plutôt bien travaillé puisqu’entre ces deux smartphones, je n’ai pas noté de différences notables, même en faible luminosité. Le Samsung Galaxy S3 va avoir tendance à lisser un peu plus dans les conditions extrêmes.

Pour ceux qui ne connaissent toujours pas les avantages d’un tel capteur dit BSI ou rétro-éclairé, sachez que ces capteurs captent plus de lumière et sont donc par définition plus efficaces dans des conditions de faible luminosité. Pour revenir un peu sur terre, le Galaxy S3 ne rivalise toujours pas avec certains compacts haut de gamme, mais très honnêtement, avec les iPhone 4S, HTC One X et Sony Xperia S, on se retrouve avec des photophones au top pour la photo de tous les jours et c’est un peu ce que je fais depuis un temps certain, mon Olympus PEN ou un réflex pour faire de la photo et mes smartphones pour les photos dites « snapshot ».

Mieux que des mots, je vous propose quelques clichés pris avec l’appareil et je n’ai pas été déçu. Le Samsung Galaxy S3 s’en sort avec les honneurs pour la définition et la propreté des photos. Elles sont bien (trop?) contrastées (surtout sur son écran AMOLED) et devraient plaire au grand public. Par contre, j’ai noté qu’au niveau de la dynamique, c’était un peu en dessous de la concurrence.

Pour ce qui de l’application photo, sans être du niveau de celle du HTC One, elle est complète avec pas mal de fonctions comme la gestion de la sensibilité, la reconnaissance des visages, la mise au point via l’écran tactile ou encore la correction d’exposition et la balance des blancs. On retrouve le fameux switch pour prendre des photos ou des vidéos, mais là où le smartphone excelle, c’est dans le lancement de l’application et sa rapidité d’exécution. C’est tellement rapide que ça pourrait faire la différence pour certaines prises de vue. Du coup, je n’ai quasiment pas loupé de scènes à cause d’une quelconque lenteur. Le HTC One X avait déjà placé la barre très haute, le Samsung Galaxy S3 fait mieux.

Au niveau des petits plus, on notera les fonctions de Buddy Photo Share et Social Tag qui permettent de taguer vos contacts et de les reconnaître après coup pour vous faire gagner du temps dans vos partages sur les réseaux sociaux. J’ai également beaucoup aimé les rafales jusqu’à 3fps et surtout la fonction jusqu’à 20 captures d’affilée afin de permettre à l’utilisateur de choisir la meilleure photo. Elle m’a été très pratique dernièrement à Roland Garros par exemple. Pour finir, saluons la fonction Panorama par balayage qui fonctionne très bien, le traitement est parfaitement maitrisé, je vous laisse juge avec la photo en exemple.

Quelques photos prises avec le Samsung Galaxy S3 :

Au niveau des vidéos, rien n’a signaler en soi, si ce n’est un son moyen alors que la vidéo vous proposera une bonne qualité. Comme pour les concurrents, ça dépanne et ça fait des petits clips vidéos sympas, mais il ne faudra pas en abuser. On saluera la stabilisation qui sera d’une grande aide et qui évitera aussi le fameux effet « jello » lors des travelings de caméra.

Vidéo de Test :

L’Autonomie

Pour l’autonomie, je vous avouerai que j’en attendais beaucoup, surtout avec l’annonce par Samsung d’une batterie de 2100MAh pour équiper le Galaxy S3. Et bien malheureusement quelque part, vous ne gagnerez pas plus d’autonomie puisque dans une utilisation moyenne, on obtient une journée d’autonomie. En fait, le processeur Exynos quad-core et l’écran ne doivent pas être étranger à cette consommation. Il faudra également faire attention à certains widgets ou applications qui ont tendance à consommer un peu trop, même en veille.

Lors de mes journées de tests, j’ai poussé le smartphone dans ses derniers retranchements avec pas moins de deux heures de Spotify, une trentaine de photos dont 2/3 panoramas, deux vidéos en Full HD d’une trentaine de secondes, une heure de conversation et beaucoup de consultations internet. Résultat, à 17h, je n’avais plus que 9% de batterie. Du coup, on a l’impression de récupérer un peu la même autonomie qu’un Galaxy S2 par exemple, on est dans la moyenne, mais c’est tout…

Sommaire du Test :

Pages : 1 2 3 4 5 6