Depuis longs mois déjà, Apple et Samsung se livrent une guerre sans merci à coups de dépôt de plaintes concernant les brevets. Dernier fait en date : l’obligation d’Apple de dire sur son site UK que la Galaxy Tab n’a pas été copiée sur l’iPad. Mais aujourd’hui, c’est les déclarations de feu Steve Jobs qui sont au centre de l’actualité.

En effet, de son vivant, Steve Jobs vouait une haine sans merci au système Android, qu’il estimait copié sur iOS. Monsieur Jobs avait déclaré qu’il livrerait une guerre thermonucléaire à Android, jusqu’à la destruction de ce dernier. Samsung, dans l’expectative de son procès l’opposant à la Pomme, voulait utiliser ces dires de Steve Jobs durant l’audience, mais cela vient de lui être refusé par le tribunal chargé de l’affaire.

Aple avait en effet demandé un recours au tribunal pour que Samsung n’ait pas le droit d’utiliser les dires de Steve Jobs. Et la cour lui a donné raison, en jugeant irrecevable ces dires. Lucy Koh, la juge bien connue dans le milieu du high-tech pour arbitrer le procès Samsung/Apple à San José a elle-même déclaré que ces citations n’étaient pas pertinentes, et que le procès ne concernait en rien le co-fondateur d’Apple. La guerre continuera tout de même entre Samsung et Apple, mais sans les citations de Jobs. Le procès devrait débuter le 30 juillet.