Avant, la RATP était très pointilleuse quant à l’utilisation des plans du métro et du RER, mais ça, c’était avant. En effet, entrant dans la logique d’ouverture des données publiques, la RATP permet désormais aux développeurs tiers de se servir des plans officiels pour leurs applications.

La RATP souhaite ainsi permettre à des tiers, et notamment des développeurs et entrepreneurs, d’exploiter certaines données relatives à son activité de transport afin d’imaginer de nouvelles manières de les utiliser et de les valoriser en créant de nouveaux services mobiles et applications de manière toujours plus innovante. Grâce à cette démarche d’ouverture de ses données, la RATP contribue à faciliter la vie des 10 millions de Franciliens empruntant quotidiennement ses réseaux en Ile-de-France,

peut-on lire sur le site de la RATP. En plus des plans appartenant à la société de transport, d’autres données telles que la qualité de l’air dans les stations ou même les commerces agrées RATP peuvent également être utilisées. Seule contrainte pour les développeurs, ceux-ci devront bien distinguer leur application de celles de la RATP, afin que les utilisateurs ne fassent pas de confusions entre les applis officielles et les autres.