écrit par Julesims

Le Hackintosh (mot composé par Hack et Macintosh) désigne une machine qui tourne sous le système d’exploitation Apple, alors qu’elle n’est pas « labellisée » par la marque à la pomme. En clair, il s’agit d’un simple PC faisant tourner comme OS principal (ou en dual boot) Mac OS X.

Il était difficile au début du siècle de porter l’OS de Cupertino sur une autre machine, puisque les Mac tournaient sous processeur PowerPC, alors que les PC sont généralement sous Intel/AMD. Mais depuis leur transition vers Intel en 2005 et 2006, la tâche des hackers a été simplifiée. Sera créé le projet OSx86, visant à rendre possible l’installation et l’utilisation de Mac OS sur PC, que vous ayez un processeur Intel ou AMD.

Aujourd’hui, il existe différentes méthodes pour installer l’OS Snow Leopard, Lion, Mountain Lion sur son ordinateur :

  • Une installation de type Retail : grâce à un CD/USB Boot, le DVD d’installation officiel d’Apple ou l’application via le Mac App Store. Cette technique à l’avantage d’être considérée comme légale, car on utilise ici un DVD d’origine. Il faut par la suite installer les kexts (comparable à des drivers) manquants pour rendre l’OS compatible sans problème avec la configuration de votre machine.
  • Une installation avec une Distribution : plus rapide d’installation, il s’agit ici d’utiliser un DVD d’installation modifiée par une team spécialisée intégrant déjà des kexts. Cette méthode est considérée comme illégale, car vous utilisez un DVD modifié sans l’autorisation de son créateur (c’est-à-dire Apple).

Il faut également savoir sur quel type de PC sera installé l’OS :

  • Un PC déjà monté : à partir d’une machine que l’on possède déjà. Généralement, il s’agit d’une installation à « l’aveuglette », car il n’est pas certain que Mac OS soit totalement compatible avec le PC (kexts inexistants…).
  • Un PC monté soi-même : cette méthode est préférable à l’autre, car elle permet de choisir soi-même la configuration que l’on désire. De plus, il existe de nombreux sites qui proposent des guides avec des configurations prêtes, selon son budget et la puissance désirée. Il suffira juste de commander les pièces à monter soi-même ou par un spécialiste.

Certains fabricants proposent des machines déjà montées avec Mac OS X, mais ces sociétés sont sous la menace de poursuites par Apple. Il suffit de prendre le cas de la société Psystar en 2009. Pour information, Apple est contre les Hackintosh, comme nous pouvons le voir dans les Conditions d’Utilisation Général de Mountain Lion :

Les droits accordés par la présente Licence ne vous autorisent pas à installer, utiliser ou exécuter le Logiciel Apple sur un ordinateur qui ne soit pas de marque Apple.

Une fois la machine montée (si vous optez pour la seconde solution) et après avoir paramétré le BIOS, vient l’installation de Mac OS X. Il suffit d’insérer la distribution ou le CD/USB Boot, puis le DVD d’installation. La pomme apparaît sur fond gris et de longues minutes plus tard, l’écran de choix de langues apparaît. Il faut alors formater le disque dur, choisir les kexts à installer (s’il s’agit d’une distribution), pour enfin poursuivre l’installation.

Quelques temps plus tard, le PC redémarre sur Mac OS X, il suffit de suivre les différentes étapes. Votre PC est enfin devenu un Hackintosh, mais il n’est pas entièrement fonctionnel. En effet, il faut encore installer certains kexts, mettre à jour Mac OS (passer à la 10.7 ou à la 10.8), rendre fonctionnel iCloud, Mac App Store, Facetime et rendre compatible la carte graphique avec l’OS. Sous Windows, il faut généralement 5 bonnes minutes pour installer tous les pilotes, mais dans ce cas, il aura fallu une heure pour trouver, télécharger et installer les kexts sur Mac OS.  Durant le test, la seule chose qui n’a pas fonctionné est l’audio via HDMI.

Pour conclure, le Hackintosh permettra aux utilisateurs d’essayer l’environnement Macintosh, sans avoir à débourser une grosse somme dans un iMac ou un Macbook. Vous l’aurez compris, pour se lancer dans cette aventure, il faut être patient, prendre le temps de trouver les composants compatibles avec Mac, afin de le rendre fonctionnel à 100%. Mais rassurez-vous, il existe de plus en plus de tutoriels destinés au grand public afin de parvenir à ses fins.

Hackintosh