Les projets autour du Kinect, le système de reconnaissance de mouvement de Microsoft se multiplient mais restent limités aux capacités techniques du dispositif.

Pour une utilisation bureautique, la nécessité de devoir réaliser des mouvements relativement amples limite fortement la pertinence d’un usage « naturel » du Kinect.

C’est précisément sur cette problématique que la société 3Gear Systems entend apporter son expertise en ayant recours à non pas un mais deux capteurs.



L’API encore en phase de bêta fermée compare la position des mains de l’utilisateur au repos (comprendre sur le clavier) avec celles de sa base de données afin de répondre avec le moins de latences possibles aux interactions.



Ainsi configuré, l’utilisateur est capable d’interagir avec des environnements 3D sans avoir à décoller les mains de son interface traditionnelle clavier/souris.

Capable de prendre en compte jusqu’à la détection des doigts grâce à la récente mise à jour du SDK Kinect for Windows, le logiciel de 3Gear Systems ouvre la porte à des applications multiples allant de l’imagerie médicale à l’architecture en passant pourquoi pas par les jeux vidéos.

Une bêta publique sera disponible le 30 novembre et permettra aux possesseurs de un ou plusieurs Kinect pour Windows de se faire une idée du potentiel de l’API, on pense notamment à l’interface Windows 8 par exemple.