L’iPhone 5 a été lancé le 21 septembre dernier. Comme tous les lancements de produits Apple, il y avait foule devant les Apple Store. Malgré un lancement très réussi dans les premiers jours, les ventes de l’iPhone 5 ont décliné, et à ce jour, le dernier né de la Pomme s’est autant vendu que son prédécesseur, l’iPhone 4S.

C’est le journal Les Echos qui dévoile l’information. Les ventes de l’iPhone 5 ne sont donc pas si folles que cela. Une déception pour les opérateurs, comme confie une source d’Orange du Journal, qui espérait voir une hausse des ventes de 40 à 50 % par rapport à l’iPhone 5. De même, la sortie du dernier terminal de la Pomme n’a pas impacté sur les ventes du Galaxy S3, qui reste toujours le terminal phare d’Android.

Selon les Echos, une telle déception au niveau des ventes tiendrait en partie du fait des pénuries de stocks d’iPhone 5. Les délais de livraison s’allongent pour ceux ayant commandé le terminal, ce qui décourage les autres acheteurs potentiels. Une théorie appuyée par Foxconn, qui, par le biais du Wall Street Journal, affirme que la production d’iPhone 5 est très compliquée :

L’iPhone 5 est l’appareil le plus difficile à assembler que nous ayons eu. Le design est compliqué, étant donné qu’il est fin et léger. Cela prend du temps d’apprendre à fabriquer de nouveaux appareils. C’est en forgeant qu’on devient forgerons. Notre productivité augmente jour après jour.

Mais ce n’est pas la seule raison. En effet, Apple doit également faire face à une concurrence de plus en plus innovante, et de moins en moins chère. Mais les ventes ne sont pas catastrophiques non plus, celles de l’iPhone 4S étant tout à fait honorables…