Les APNs

Avec un APN labellé Pureview, inutile de vous dire qu’on attendait ce Lumia 920 au tournant. Evidemment, il ne vous propose pas le capteur de 41 Mégapixels du Pureview 808 mais un capteur rétroéclairé de 8,7 Mégapixels. Le capteur est accompagné d’un objectif Carl Zeiss avec une ouverture de F/2.0. Nokia ne s’est pas arrêté en si bon chemin puisque le Lumia 920 embarque non seulement une stabilisation mécanique mais aussi optique, ce qui vous permettra de vous en sortir très bien dans des conditions de basse luminosité. Enfin, avec le déclencheur physique qu’impose Windows Phone 8, le Lumia 920 a tout pour être LE photophone du moment.

Avant d’entrer dans les détails sur la photo, je vous rappelle qu’une pression sur le déclencheur permet d’activer l’application photo. A cela s’ajoute quelques mini-applications de Nokia comme le panorama ou le mode rafale. Je vous rappelle que ces mini-applications s’ajoutent directement dans l’interface de l’application photo. Plus besoin ainsi de passer par des applications spécifiques, tout est au même endroit. Pratique.

Les photos prises avec le Lumia 920 :

Passons maintenant aux photos, ces deux dernières années ont vu l’arrivée massive des capteurs rétroéclairés dans nos smartphones. Résultat, on avait enfin des smartphones capables de s’en sortir dans des conditions de faible luminosité mais dans le même temps, on faisait des progrès au niveau des compacts ce qui nous donnait toujours un gap entre les smartphones et les APN compacts. C’est peut-être dans cette optique que Nokia a sans doute décidé de faire en sorte qu’il n’y ait plus ce gap.

WP_20121031_003

Avec tant de bruits autour de l’APN du Lumia 920, inutile de vous dire que c’est la première chose que j’ai testé et plus particulièrement les performances en basse luminosité ainsi que la double stabilisation. Commençons par les photos. Après une année à tester de l’iPhone 4/4S, du Samsung Galaxy SIII, du HTC One X ou encore du Galaxy Note II, je savais parfaitement le niveau de qualité minimum que j’attendais de la part du Lumia 920, du moins en conditions de faible luminosité. Inutile de vous faire languir plus longtemps, j’ai été agréablement surpris et les résultats ont même dépassé mes espérances. Evidemment, les photos sont bruitées avec la montée en ISO et autres, mais le résultat final est assez impressionnant, j’ai pu faire des photos que je n’avais jamais pu faire avant avec un smartphone. Les prises de vues on été prises à main levée et sur l’exemple de la photo de nuit ou encore des étoiles, c’est juste impressionnant de voir ce dont est capable le Lumia 920. Même si le résultat n’est pas toujours probant, je me suis quand même retrouvé avec des photos plutôt nettes et parfaitement exploitables. Le seul hic concerne peut-être la balance des blancs qui me semble un peu aléatoire. En effet, si vous prenez plusieurs clichés d’une même scène, il se peut que le Lumia 920 interprète la balance des blancs de manière différente à chaque cliché. Dans tous les cas, c’est actuellement le meilleur photophone dans des conditions de faible luminosité.

WP_20121101_014

Avec de telles performances en conditions de faible luminosité, inutile de vous dire que j’attendais le nirvana pour les photos de tous les jours. Et c’est là que le bât blesse. En effet, sur les photos de jours, autant je n’ai pas eu trop de soucis avec les gros plans, autant sur les plans larges, j’ai été très déçu des résultats. Les photos m’ont semblé lisses et molles, ce qui se traduit par des photos un peu floues. Alors quand on regarde la photo une première fois, ça ne se sent pas trop mais dès lors qu’on zoom ou si on souhaite rogner, on remarque tout de suite que Nokia lisse bien trop ses photos, avec en plus le fait que Nokia n’ai pas choisi de saturer à outrance les couleurs.

WP_20121103_010

L’avantage, c’est que c’est purement logiciel et Xavier des Horts, Directeur de la Communication de Nokia France, m’a certifié sur Twitter que la marque finlandaise était au courant du problème et qu’elle devrait sortir prochainement un nouveau firmware. Du coup, pour l’instant, je reste déçu par les performances en pleine journée. Le matériel est là et avec la future correction, je ne doute pas trop des performances que pourrait atteindre le Lumia 920. Je suis quand même surpris que Nokia ait laissé passer un tel firmware, surtout qu’on les attendait au tournant sur ces points précis.

A côté, j’ai noté aussi un AF un peu hasardeux, toujours sur les photos en pleine journée. Par moment, j’ai dû m’y reprendre à plusieurs reprises avant que l’AF ne se décide à fonctionner correctement.Pour finir sur une note positive au niveau des photos, j’avais fait quelques photos pour tester la dynamique du capteur et force est de reconnaître que celui du Lumia 920 s’en sort pas trop mal.

WP_20121102_002

Du côté de la vidéo, ce n’est que du bonheur, les vidéos sont d’une stabilité déconcertante. Il suffit de prendre la vidéo dans le train ou au Parc des Princes pour réaliser les prouesses techniques. Je les ai montré à des amis et tous pensaient que j’étais sur trépied, c’est vous dire. Pour les vidéos, c’est le meilleur vidéophone sur le marché. Par contre, on retrouve cette balance des blancs hasardeuses qui vous permettra de voir le changement de température d’une scène à l’autre dans une même vidéo.

Vidéo 1 :

Vidéo 2 :

Vidéo 3 :

L’Autonomie

Le Lumia 920 embarque une batterie de 2000mAh mais aussi un processeur dual-core Qualcomm Snapdragon S4 à 1,5 Ghz, réputé pour son optimisation autour de la consommation d’énergie. Du coup, malgré l’écran IPS, j’ai obtenu une autonomie plus que correcte puisque j’ai tenu presque deux jours dans une utilisation normale avec quand même pas de photos et vidéos pour ce test.

N’ayant pas eu le chargeur par induction, je n’ai pas pu tester la fonction embarquée sur le Lumia 920 mais d’après les premiers retours sur internet, ça fonctionne très bien. Et mieux, s’il vous reste un Palm Pré avec son chargeur par induction, sachez que ça fonctionnerait bien avec le Lumia 920.

Sommaire du Test :

Pages : 1 2 3 4 5 6