Les constructeurs et partenaires de Microsoft ne portent pas le projet Surface dans leur coeur et l’ont fait savoir très tôt à l’éditeur. Pourtant, et contrairement à Acer qui voit d’un mauvais oeil la venue d’un constructeur sur un secteur déjà extrêmement concurrentiel, la tablette Surface ne représente (quasiment) rien pour l’américain HP



Ce sont en tout cas les propos de Todd Bradley, président du département PC de la firme américaine. Dans une interview accordée à CITEworld, l’homme juge le produit de Microsoft en des termes assez durs et sans équivoque :

J’ai vraiment du mal à considérer la Surface comme un produit concurrent : premièrement, la distribution semble très limitée (ndlr: en référence aux 30 points de vente Microsoft implantés aux Etats Unis), deuxièmement, la Surface est un produit cher qui n’en fait pas un concurrent sérieux. [La Microsoft Surface]est un produit lent et bricolé, j’en veut à la presse de sur-médiatiser un produit qui parvient péniblement à inquiéter notre propre offre mais surtout qui bénéficie de plus de visibilité que le monde veut bien lui accorder en réalité.

Conscient que l’hôpital doit parfois justifier les moqueries faites à l’encontre de son ami de toujours la charité, Todd explique que l’échec de la Touchpad leur a servi de leçon et qu’en ce sens, la société n’est pas pressée de retourner sur le marché aussi rapidement que possible.

Evidemment, cette prise de position clairement hostile au produit de Microsoft trouve ses fondements dans la stratégie même du constructeur américain : ayant mis un terme à ses projets de développement sous Windows RT au profit de Windows 8, HP dit vouloir se concentrer sur le marché professionnel pour ensuite décliner son offre sur le secteur grand public.

A terme, le constructeur souhaite créer une seule et unique gamme de produits hardware à la fois à destination du grand public et des professionnels :

Nous n’allons pas entrer dans la danse des tablettes immédiatement. Nous allons certainement commercialiser quelque chose l’an prochain mais vous ne verrez aucun produit sortir de nos usines avant noël[…] Les utilisateurs seront alors en droit d’attendre des produits hybrides à base de claviers entre autres.[…] Il faut également s’attendre à ce que nos produits réduisent l’écart entre le monde professionnel et grand public à mesure que notre offre s’uniformisera autour de gammes communes à ces deux univers.