Les ultra portables ont les ultrabooks, les µPC ont désormais leur NUC grâce à Intel. D’ici à la fin du mois prochain (si nous sommes encore vivants), deux modèles de ce PC aux dimensions réduites (11 centimètres de côtés) et au poids plume (417 grammes).

Sous l’appellation NUC (pour Next Unit Computing) se cache une carte mère au format propriétaire sur laquelle est soudée un processeur du constructeur, un Core i3 3217U sur chipset QS77 pour être exact. Nous vous parlions déjà ici du projet à l’époque au stade embryonnaire, il semble que les ingénieurs de Santa Clara ont parcouru bien du chemin en quelques mois.


Au niveau des caractéristiques, Intel offre aux geeks la possibilité de choisir quel type de ram (au format so-dimm) ils souhaitent intégrer à la configuration ainsi que les fonctionnalités réseaux toujours utiles : Bluetooth/WiFi grâce au port mPCIe ou tout autre carte d’extension compatible pour combler ses envies. Le port mSATA permet en outre d’intégrer à la machine un SSD faute de quoi, il faudra passer par les ports USB 2.0 (au nombre de trois) pour la partie stockage.

Oui, il y a un refroidissement actif

En ce qui concerne la connectique, sachez que sur le site d’Intel deux versions sont référencées : la première, baptisée DC3217BY embarque trois ports USB 2.0, un port Thunderbolt et un port HDMI. La seconde version que l’on imagine plus haut de gamme est référencée sous le code DC3217IYE et apporte un second port HDMI ainsi qu’un port réseau Ethernet Gigabit.

Nos confrères de PCinpact avancent une fourchette de prix comprise entre 300 / 500 euros en fonction des versions et si il n’existe pour l’heure pas de date de disponibilité pour la France, gageons que cela ne saurait tarder.