Il y a quelques jours, nous vous parlions de cette histoire étonnante concernant le piratage en Finlande. Un homme avait été accusé de piratage par la CIAPC, autorité finlandaise de protection des œuvres. Soumis au chantage par les policiers, il avait refusé de payer 600 € pour clore l’affaire. La police est donc intervenu chez lui pour récupérer l’ordinateur incriminé : celui de sa fille de neuf ans.

Une histoire qui a beaucoup été relayée par internet et qui a suscité l’indignation de bon nombre d’internautes. La CIAPC a apparemment pris conscience de cette mauvaise publicité, puisqu’elle a décidé d’abandonner les poursuites.

C’est l’enquêteur de la police chargé de l’affaire qui dévoile cet abandon. La police a en effet décidé de classer l’affaire, au vu de la mauvaise réputation que celle-ci lui apportait. Affaire classée.