Si Stéphane Roussel, le PDG de SFR, a été clair le 29 novembre sur l’antenne de BFM Business en disant que « SFR n’est pas à vendre », le second opérateur n’en est pas moins dans une situation délicate puisque Vivendi, sa maison mère, souhaite s’en séparer.

Après un échec des discutions avec Numericable fin octobre, puis un refus de Xavier Niel concernant un possible accord avec Iliad, c’est au tour de Bouygues Telecom de faire son entrée ! Le troisième opérateur aurait en effet engagé des « discussions exploratoires » depuis une dizaine de jours avec SFR. Si une alliance complète est impossible pour des raisons de concurrence, les deux opérateurs poudraient réaliser un partenariat afin d’associer leurs réseaux mobiles.

Affaire à suivre.

Photo © Sébastien Rabany / AFP