Alors que le discours officiel de Microsoft se résume à vanter les bonnes prestations de Windows 8 auprès du grand public (plus de 40 millions de licences dans la nature), les choses sont quelque peu différentes en interne. Avec des chiffres bien en deçà des estimations, Microsoft estime que le faible taux d’adoption de son nouveau système d’exploitation est à mettre à l’actif des constructeurs tiers, qui peinent à proposer des machines suffisamment séduisantes aux yeux des utilisateurs.



Toujours en interne, la réponse des constructeurs à l’intéressé : ce n’est pas nôtre faute si les utilisateurs ne sont pas séduits par Windows 8. En d’autres termes, quelque soit le facteur de forme employé en ce qui concerne la partie matérielle, une adoption massive n’est pas automatique. Ajouté à cela que du côté des constructeurs, les faibles ventes de machines sous Windows 8 était prévu depuis longtemps déjà : le marché PC traversant une crise notable ajoutée à une concurrence toujours plus présente du côté des terminaux mobiles et des OS associés ont contraints les OEM à revoir leurs estimations de ventes à la baisse en amont du lancement.

Asus Taichi sous Windows 8


Ainsi, Toshiba et d’autres constructeurs estiment que leurs prévisions de vente sont conformes aux estimations.

Paradoxalement pour Microsoft, il semble que du côté des joueurs, Windows 8 s’en tire plutôt bien puisque déjà 5% des utilisateurs de la plateforme Steam utilisent cet OS dans sa version 64 bits.