Jaime Awe, directeur de l’institut archéologique de Belize, a attaqué Lucasfilm, et s’en prend directement au film Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal. Non pas pour la qualité du film ni pour protester contre la scène du frigo, mais pour utilisation illégale d’une copie du crâne de cristal, qui appartiendrait à Belize.

"Si je vole l'idole, on portera plainte contre moi ?"

« Si je vole l’idole, on portera plainte contre moi ? »

Les 4 crânes de cristal ont été volés à l’Etat de Belize dans les années 1930. L’un d’eux a échoué aux Etats-Unis, et depuis les histoires et légendes autour de ces artéfacts pullulent. Steven Spielberg et George Lucas se sont servis de ces légendes pour le quatrième volet des aventures d’Indy, ce qui ne plait pas à Jaime Awe.

Ainsi, 4 ans après la sortie du film, The Hollywood Reporter dévoile l’affaire des crânes de cristal. Jaime Awe estime que Lucasfilm a utilisé des copies des artéfacts qui appartiendraient à Belize sans l’autorisation du pays. La plainte a été déposée aux Etats-Unis, dans l’Illinois, là où un juge devra statuer si oui ou non, il y a eu contrefaçon.

Une histoire insolite qui remet donc en cause l’utilisation des mythes modernes. On ne sait pas si Dieu a l’intention de porter plainte pour l’utilisation illégale de l’image de l’Arche d’Alliance…