Opportuniste, Fitbit prend la balle au bond : puisque Nike a décidé de ne pas développer d’application Android pour son bracelet FuelBand, le fabricant pousse son avantage auprès des utilisateurs déçus. Fitbit a en effet annoncé le support de la synchronisation Bluetooth 4.0 pour ses périphériques Fitbit One et Fitbit Zip.

Fitbit

Cette fonction, intégrée dans l’application Android depuis peu, permet de transférer les données tirées de son dernier entraînement vers un smartphone compatible – actuellement, cela se limite aux Galaxy SIII et Galaxy Note II de Samsung, mais le constructeur promet un plus large support dans un proche avenir. La compatibilité NFC a également été ajoutée à l’app Android, ce qui permettra d’utiliser au mieux le futur Fitbit Flex (sortie programmée au printemps).

Fitbit joue sur du velours, avec cette annonce qui intervient 24 heures après le renoncement de Nike. Les périphériques du fabricant sont toutefois assez différents du FuelBand : ils permettent de surveiller son activité physique, mais également son poids, son sommeil et ses repas.