Julian Assange est toujours cloîtré dans l’ambassade d’Équateur à Londres. Mais cela ne l’empêche pas d’être actif et de se concentrer sur son combat de toujours : la libre information sur le web. Pour faire entendre sa voix, le leader de Wikileaks se lance dans la politique et vise les élections parlementaires australiennes.

CR : Reuters/ Suzanne Plunkett

CR : Reuters/ Suzanne Plunkett

Le père de Julian Assange vient en effet de créer le parti politique Wikileaks en Australie. Sans surprise, c’est Julian Assange qui est candidat du parti pour les élections de septembre. Vous le savez, le bonhomme est coincé à Londres. Mais cela ne l’empêche pas d’être candidat, puisqu’il a toujours le statut de citoyen australien et qu’il dispose du droit de vote.

La commission électorale doit encore valider la création du parti et la participation d’Assange. Cela devrait être une formalité, son pays n’ayant rien à lui reprocher. De même, réunir les 500 adhérents nécessaires ne devrait pas être très compliqué au vu de la popularité du personnage et de son site. S’il est élu, Assange pourra déléguer son pouvoir pour siéger au parlement, si bien sûr aucune solution n’est trouvée d’ici là.

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction