Depuis le rachat de Gaikai en juillet dernier, on se demandait ce qu’allait faire Sony de ce spécialiste du streaming et du jeu dans le cloud (à la manière de OnLive), acquis pour la bagatelle de 380 millions de dollars. La réponse viendra peut-être avec la PlayStation 4.

Playstation-4

Le Wall Street Journal, aux sources souvent fiables, rapporte aujourd’hui que Sony mettrait au point un service de cloud gaming pour sa future console de salon, dont on attend les premiers détails pour le 20 février. Cependant, on ne parle pas là de nouveaux jeux – Sony continuerait de faire appel aux bons vieux supports physiques. La rumeur précise qu’il s’agira pour le fabricant de streamer des jeux PS3.

Sony offrirait ainsi un système de rétro-compatibilité à même de contourner les jeux d’occasion, et dans la foulée, de continuer à gratter les fonds de poche des joueurs car ces jeux PS3 ne seront évidemment pas gratuits. La PS4 et son (hypothétique, pour le moment) processeur AMD x86 ne serait en effet pas compatible avec l’architecture des précédents systèmes PlayStation. Le streaming permet donc de faire sauter cette limitation, toute la puissance de calcul nécessaire étant déportée sur les serveurs de Gaikai.

Si les titres PS3 peuvent être joués en streaming, pourquoi pas les jeux PS4 ? Il semble qu’il s’agisse d’une limitation technique : les jeux distribués par OnLive ou Gaikai s’affichent dans une résolution maximale de 720p, et encore faut-il disposer d’une solide connexion internet et de serveurs relativement proches des clients. Ces conditions pourraient se révéler trop importantes pour livrer les «gros» titres triple A de la PS4, du moins à moyen terme.

Quoi qu’il en soit, la sauce autour de la PlayStation 4 commence à monter avec les premiers clichés d’une manette destinée à la future console.