En Utilisation, Android et Performances

Alors que HTC et Samsung préfèrent revoir de bout en bout Android pour y coller leur surcouche, celle de Sony reste très légère. Elle est loin l’époque où TimeScape UI essayait de nous imposer une expérience radicalement différente d’Android Stock. La surcouche de Sony a bien évolué depuis et ce sont plus des petites améliorations d’Android Stock qu’une redéfinition complète.

sony-xperia-Z-soft-live-01

On retrouve bien évidemment toutes les applications Google. Sony s’est donc du coup permis d’ajouter quelques petits changements comme la possibilité de définir le nombre d’écrans d’accueil alors que ce n’est toujours pas possible sur Android Stock, l’apparition de nouveaux widgets ou de encore de micro-applis que vous pourrez lancer depuis le menu multitâches. On notera aussi la présence de thème qui vous permettra de choisir la couleur qui vous ira le mieux.

sony-xperia-Z-soft-live-06

La version embarquée est Android 4.1.2 et Sony devrait rendre disponible la version 4.2 assez rapidement. Du moins, c’est ce que le constructeur japonais nous a promis. Dans tous les cas, on retrouve ainsi les nouveautés apportés par Android Jelly Bean comme les notifications détaillées ou autres améliorations liées au Project Butter. Sony propose son propre clavier virtuel qui, sans rivaliser avec le clavier virtuel d’Android Stock ou Swiftkey, présente l’avantage de plutôt bien fonctionner et d’avoir un graphisme clair, contrairement à celui de HTC par exemple. La prédiction des mots fonctionne plutôt bien et je n’ai pas eu à m’y reprendre à plusieurs fois.

sony-xperia-Z-soft-live-28

Dans les autres petits plus, Sony vous propose sa sélection d’applications via Sony Select, une application TrackID similaire à Shazam ou SoundHound, SmartConnect qui permet d’assigner une application à un type de connexion, la Radio, un mode voiture avec de grosses icônes via une application dédiée et une sorte de hub pour vos réseaux sociaux, Social Media. Très honnêtement, une fois qu’on a goûté au BlackBerry Hub, celui de Sony fait bien pâle figure. L’idée est bonne, mais tellement mal réalisée que j’ai préféré utiliser les applications dédiées.

sony-xperia-Z-soft-live-07

Pour ce qui est des performances, le Sony Xperia Z embarque un processeur Qualcomm SnapDragon S4 Pro qui est un quad-core et qui est cadencé à 1,5Ghz. Avec en plus 2Go de RAM, le multitâches n’a jamais posé de soucis particuliers. Dans les benchmarks, le smartphone de Sony impressionne et se place effectivement dans les meilleurs smartphones. Si le Sony Xperia Z ne brille sur un test SunSpider, il est impressionnant sur un benchmark comme Quadrant, Vellamo ou encore Epic Citadel qui le sacre avec le meilleur score alors qu’il tourne à une résolution de 1794×1080 et que les autres proposent un résultat similaire ou moins bon avec une résolution HD seulement !

sony-xperia-Z-live-23

À côté des chiffres, le Sony Xperia Z s’est montré extrêmement véloce dans une utilisation quotidienne, tout est resté fluide, le seul ralentissement concerne l’APN qui met bizarrement 3 à 5s pour démarrer, mais c’est sans doute un problème d’optimisation au niveau applicatif. Pour les jeux, rien à signaler, tout tourne sans sourciller, idem pour les vidéos jusqu’en 1080p et ce, même en mode miroir.

sony-xperia-Z-soft-live-22

Concernant les vidéos, j’ai été agréablement surpris de voir que Sony a intégré le support de plusieurs formats qu’Android Stock ne supporte pas. Je pense notamment au DivX et au Xvid. Pas de soucis de ce côté-là et puis il reste toujours MX Player pour les formats un peu plus exotiques. Comme pour les applications Albums et Wlakman, l’application Films vous permettra d’accéder au contenu sur votre smartphone, mais aussi sur votre réseau local via DNLA. À ce sujet, j’ai beaucoup aimé l’intégration de Grace Notes qui a reconnu mon fichier venant d’Internet qui a trouvé le numéro de saison, le numéro de l’épisode et la jaquette.

sony-xperia-Z-soft-live-19

Je finis sur la partie PlayStation Mobile. Rien à signaler de ce côté-là si ce n’est qu’un jeu certifié tournera sans problème sur le Sony Xperia Z, mais surtout, c’est lié à votre compte SEN (Sony Entertainment Network) donc une fois acheté sur votre smartphone, il sera aussi disponible sur PS Vita et vice-versa.

Test Vidéo

Sommaire du Test :

Pages : 1 2 3 4 5 6